Anthemis cotula

Anthémis cotule – Anthémis fétide

(Asteraceae)

C'est une plante glabre, commune ou rare selon les endroits, qui croît dans les champs, les moissons ou les décombres. Elle dégage souvent, mais pas toujours, une odeur désagréable. Les feuilles sont découpées en lanières étroites. Les capitules sont solitaires au bout de longs pédoncules. Le réceptacle floral devient fortement conique et les fleurs ligulées se rabattent contre le pédoncule. Les écailles du réceptacle sont linéaires et ne sont présentes qu'autour de fleurs centrales. Cette espèce ressemble à Anthemis arvensis Linné qui est velue et dont les écailles du réceptacle sont plus larges et présentes sur tout le réceptacle.

 

6472

 

6473

Plantule

La plantule a des feuilles alternes disposées en rosette. Sa teinte est vert jaunâtre.

  1. Les cotylédons sont de très petite taille (4 mm x 2 mm), elliptiques et sans pétiole ; ils disparaissent assez rapidement.
  2. Les deux premières feuilles sont divisées, le plus souvent en cinq voire sept segments très étroits. Le segment terminal est plus large que les segments latéraux, bien que de longueur égale.
  3. Les feuilles suivantes sont de plus en plus divisées, chaque segment foliaire étant à son tour découpé en lanières étroites. Les segments foliaires sont hérissés d’une pilosité variable, fréquemment discrète (loupe 5x et à contre-jour) et se terminent brutalement par un mucron. L’étroitesse des segments et la pilosité foliaire souvent peu visible suggèrent a priori une matricaire. Il n’en est rien, les matricaires ne possédant ni poils ni mucrons. Au froissement, les plantules développées dégagent une odeur désagréable mais peu persistante.

Remarque : Cette espèce, difficile à identifier, est très souvent confondue avec des matricaires ou d’autres anthémis.

 

6474

Photo plantule

  • Rosette à feuilles alternes
  • Cotylédons très petits, elliptiques
  • F1, F2 divisées en 5 à 7 segments entiers
  • F4, à segments divisés et mucronés
  • Allure de matricaire
  • Odeur désagréable au froissement
  • Pilosité souvent discrète

 

6475

Plante adulte

L’anthémis cotule est une plante annuelle vert jaunâtre, glabrescente ou pubescente, à tige dressée et ramifiée, de 20 à 60 cm de haut. Le nom fréquemment usité de camomille puante lui vient de son odeur désagréable au froissement des fleurs et des feuilles.

Ces dernières glabrescentes à pubescentes, vert jaunâtre, sont deux à trois fois divisées en segments linéaires, presque filiformes et courtement mucronés. Sur leur face inférieure, au niveau des principales divisions segmentaires, le limbe se prolonge curieusement en papilles foliacées (4), blanc verdâtre, semblables à des poils épaissis.

La floraison a lieu de juin à septembre. Les fleurs sont disposées en capitules. Les externes, en forme de languette, sont blanches ; les centrales, tubuleuses, sont jaunes et munies, à leur base, d’une paillette linéaire très étroite (5).

 

6476

L’espèce, assez commune en France, devient plus fréquente et plus abondante dans l’Ouest et le Sud-Ouest. Mésophile, elle est présente sur tous les sols cultivés et susceptible de coloniser toutes les cultures annuelles et pérennes. Les levées massives, observées en automne et en hiver, la rendent particulièrement dommageable aux cultures de colza et de céréales à paille.

 

6477

Photo plante adulte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire