Acer shirasawanum

Acer shirasawanum

L'Acer shirasawanum est un érable japonais originaire des montagnes de Honshu et Shikoku appartenant à la section Palmata de la classification des érables.

Il est souvent confondu avec Acer japonicum (auquel il est apparenté) et très semblable à Acer circinatum, Acer sieboldianum et Acer pseudosieboldianum, mais il est le seul à posséder des fleurs et des fruits dressés.

Les anglais l'appellent "Full moon maple" (érable de la pleine lune) en raison de l'aspect lumineux et la forme arrondie de ses feuilles.

Acer shirasawanum

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Acer shirasawanum 'Aureum

Classification de Cronquist (1981)

Règne

Plantae

Sous-règne

Tracheobionta

Division

Magnoliophyta

Classe

Magnoliopsida

Sous-classe

Rosidae

Ordre

Sapindales

Famille

Aceraceae

Genre

Acer

 

Nom binominal

Acer shirasawanum
 

Classification APG III (2009)

Ordre

Sapindales

Famille

Sapindaceae

   
 

Description de cette image, également commentée ci-après

Les samares relevées typiques de l'Acer shirasawanum

 

Description

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8d/Acer_shirasawanum_shape.JPG/220px-Acer_shirasawanum_shape.JPG

Les troncs multiples de l'Acer shirasawanum

Il peut atteindre 15 m de haut à l’état naturel. Il présente un port largement étalé à troncs multiples et une écorce lisse, gris-brun.

Ses feuilles de 7 à 13 lobes sont circulaires et peuvent mesurer de 15 cm de long à 10 cm de large. Elles sont d'un vert tendre lumineux au printemps puis changent de couleur selon les variétés. Elles nécessitent une exposition claire pour prendre de belles couleurs en automne mais peuvent être abimées par une trop forte exposition au plein soleil.

Leur pétiole rouge long de 7 cm permet de distinguer l’Acer shirasawanum de l’Acer japonicum qui lui ressemble mais dont le pétiole est plus court.

L’Acer shirasawanum produit de petites fleurs jaunes-vert en grappes dressées en avril-mai puis des samares qui passent du vert au rouge carmin à maturité.

Malgré sa croissance très lente, ses grosses feuilles et ses troncs multiples n’en font pas une espèce particulièrement bien adaptée au traitement en