Acer pseudoplatanus - Érable sycomore

L’érable sycomore (Acer pseudoplatanus L.) est une espèce d'arbres de grande taille de la famille des acéracées fréquentes dans les régions montagneuses d’Europe. Il appartient à la section Acer de la classification de 1976 selon Jong des érables.

Il s'agit d'un arbre à croissance rapide les premières années, et qui rejette facilement de souche quand il est coupé. L'érable sycomore ne doit pas être confondu avec l’espèce voisine Acer platanoides, érable plane ou érable platane dont le bout des feuilles est plus acéré. Selon l'ENGREF l'érable sycomore serait plus sensible à la maladie de la cime mais moins exigeant en lumière et moins xérophile que l'érable plane. On l'appelle parfois faux platane, grand érable, ou érable de montagne, plus rarement érable blanc.

Acer pseudoplatanus

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Érable sycomore

Classification de Cronquist (1981)

Règne

Plantae

Sous-règne

Tracheobionta

Division

Magnoliophyta

Classe

Magnoliopsida

Sous-classe

Rosidae

Ordre

Sapindales

Famille

Aceraceae

Genre

Acer

 

Nom binominal

Acer pseudoplatanus
 

Classification APG III (2009)

Classification APG III (2009)

Ordre

Sapindales

Famille

Sapindaceae

 

Répartition géographique

Description de l'image Acer pseudoplatanus range.svg.

 

Historique et dénomination

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1753.

Synonymie

homotypique

  • Acer latifolium
  • Acer majus
  • Acer montanum
  • Acer procerum

Étymologie

Son nom commun de « sycomore » lui vient de la ressemblance supposée des feuilles avec celles du Figuier sycomore ou « figuier d'Égypte » (du grec συκóμορος, lui-même composé des mots συκον (la figue) et μóρον (la mûre), les feuilles de ce figuier rappelant aussi celles du mûrier). Son épithète spécifique pseudoplatanus découle de l'aspect des feuilles qui rappellent bien plus celles du platane, mise à part leur disposition opposée sur la tige.

Description

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/01/Acer_pseudoplatanus_cotyledons.JPG/220px-Acer_pseudoplatanus_cotyledons.JPG

Cotylédons et premières feuilles de l’érable sycomore

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/99/%C3%89rable_sycomore.JPG/220px-%C3%89rable_sycomore.JPG

Érable sycomore taillé sur prolongement (avec des tires-sèves) tous les 3/5 ans.

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/Maple_leaves.jpg/120px-Maple_leaves.jpg

Il arrive, au printemps, que les jeunes feuilles soient rouges

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3d/Acer_pseudoplatanus_flower_bud.jpg/84px-Acer_pseudoplatanus_flower_bud.jpg

Débourrement d'un bourgeon à fleurs

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8d/Acer_pseudoplatanus_MHNT.BOT.2004.0.461.jpg/76px-Acer_pseudoplatanus_MHNT.BOT.2004.0.461.jpg

DisamaresMuséum de Toulouse

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/12/Acer_pseudoplatanus_textura_del_tronco.jpg/90px-Acer_pseudoplatanus_textura_del_tronco.jpg

Aspect du tronc

L'érable sycomore est un grand arbre à tige élancée, pouvant atteindre 35 m à 40 m de haut et un diamètre de 3,5 m (à 1,5 m de hauteur au-dessus du sol). Sa durée de vie peut atteindre les 500 ans.

L’écorce est d’abord lisse et gris jaunâtre, puis gris rougeâtre et de plus en plus foncée sur les arbres âgés où elle se détache en s’écaillant en larges plaques, ce qui différencie cette espèce de l'espèce proche Acer platanoides (érable plane).

Les feuilles, opposées (comme chez tous les érables), caduques, sont palmées avec cinq lobes pointus, à dents obtuses, séparées par des sinus aigus. Ces feuilles, à long pétiole (légèrement cordiforme à la base), sont glabres et vert sombre à la face supérieure, vert glauque portant des poils sur les nervures à la face inférieure.

Il ne fleurit que vers 20 à 25 ans.

Les fleurs de couleur vert jaune, groupées en panicules tombantes, apparaissent avec les feuilles, à la différence de celles de l'érable plane dont les fleurs groupées en corymbes dressés apparaissent avant les feuilles.

Elles ont cinq sépales soudés, cinq pétales et huit étamines dressées.

Les fruits sont des disamares dont les ailes sont écartées, formant un angle beaucoup moins ouvert que celles des disamares de l'érable plane.

Autécologie et écologie

C'est une essence de lumière, préférant des sols riches et plutôt calcaires. On le rencontre en général en peuplements disséminés au milieu des autres espèces ; c’est notamment un compagnon du hêtre et du sapin.

On le trouve jusqu'à 1 600 m d'altitude (notamment dans les hêtraies sapinières matures des Pyrénées). C'est une essence parfois abondante (en taillis sous futaie notamment), mais toujours disséminée, mélangée avec d'autres espèces (hêtre et sapin le plus souvent). Dans de bonnes conditions, il fait preuve d'une bonne régénération naturelle à partir des graines qui se disséminent relativement bien, et à partir des rejets de souches.

Aspects sylvicoles et utilisations