MYRMÉCOPHILIE

La myrmécophilie (du grec ancien : μύρμηξ, « fourmi » ; φῐλεῖν, « aimer ») définit l'aptitude d'animaux ou de végétaux à vivre en association symbiotique externe avec les fourmis.

L'adjectif myrmécophile s'applique principalement aux insectes qui vivent au sein de la fourmilière, parmi les fourmis. Ils peuvent avoir des rôles différents au sein de la colonie. Plusieurs espèces myrmécophiles consomment les déchets tels que les fourmis et les larves mortes ou les champignons qui poussent dans la fourmilière. D'autres se nourrissent parfois des réserves de nourriture des fourmis ainsi que de leurs œufs et de leurs larves. Enfin, certaines leur fournissent des sources de nourriture.

Les plantes myrmécophiles sont appelées des myrmécophytes.

La myrmécophilie ne doit pas être confondue avec la myrmécochorie, qui est le fait pour une plante de favoriser le transport de ses graines par le biais des fourmis.

Par usage, un passionné de fourmis peut également être appelé un myrmécophile.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire