CLÉ DICHOTOMIQUE

Une clé dichotomique est un outil commun en entomologie (et en sciences biologiques en général) permettant d'identifier à l'espèce un spécimen que l'on rencontre sur le terrain ou dans un échantillon. Elle consiste en une série de courtes descriptions numérotées d'éléments relatifs à la physionomie de l'espèce à laquelle on fait face. Selon ce que l'on observe sur le spécimen, on est redirigé vers un autre numéro correspondant à une autre affirmation, et ce, jusqu'à atteindre le dernier élément de la clé, qui détermine alors à quel taxon le spécimen appartient.

Le principe de la clé est d'opposer deux critères, d'où le nom "dichotomique". On propose un critère morphologique à vérifier sur le spécimen; soit le spécimen le possède, soit il ne l'a pas. S'il le possède, le chercheur est redirigé vers un autre numéro correspondant à une autre description, plus pointue que la précédente. Si le spécimen ne possède pas le caractère donné, le chercheur est redirigé vers un autre numéro, où on teste un nouvel élément morphologique.

Les clés à l'espèce sont communes, mais il en existe aussi de moins approfondies allant au genre, à la famille ou à n'importe quel autre taxon au choix de l'auteur de la clé.

Dans le monde de la biologie, l'identification des taxons (plantes, animaux, champignons, microbes...) est fréquemment aidée par l'utilisation d'une clé dichotomique, un outil (généralement écrit) construit à partir d'une série d'états hautement organisés en couplets.

Un « couplet » est constitué habituellement de deux descriptions qui représentent des choix exclusifs (souvent, c'est une combinaison particulière de caractéristiques qui détermine la différence). Les deux choix sont lus et comparés avec le spécimen à identifier. Avoir plusieurs individus d'une même espèce à observer est souvent d'une grande aide. Une fois que la décision est prise, la sélection vous dirige vers un autre couplet (soit le suivant dans l'ordre ou un autre plus loin dans la clé), et ce processus est répété jusqu'à ce qu'une conclusion (identification réussie) est atteinte. À ce point, une étape de vérification est importante : comparer le spécimen avec n'importe quels détails dans la description et/ou n'importe quelles formes disponibles. On considère également l'habitat et la localisation de la collection réalisée. Si la description semble satisfaisante, une identification correcte a été probablement accomplie. Si la description n'est pas satisfaisante dans une ou plusieurs particularités importantes, il faut revenir au couplet précédent et recommencer, en regardant de plus près chaque décision.

Risques d'erreur

Une erreur très commune dans l'usage des clés dichotomiques est la supposition que l'identification correcte est inclue dans cette clé. Il est possible qu'un spécimen ne puisse pas être identifié avec une clé particulière, ou encore que la clé conduira l'utilisateur à une fin qui apparaîtra être la "réponse". Pour cette raison, en comparant le spécimen avec une description plus détaillée est d'une importance vitale — une clé dichotomique seule ne peut pas être utilisée pour identifier des spécimens, à moins que les spécimens soient connus par avance pour être inclus dans la clé.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire