DICARYOTE

Le dicaryon est une caractéristique nucléaire propre à certains champignons . (L'algue verte Derbesia a longtemps été considérée comme une exception,  jusqu'à ce que l’hypothèse hétérocaryote soit contestée par des études ultérieures.) Les types de cellules compatibles peuvent fusionner les cytoplasmes (plasmogamie). Lorsque cela se produit, les deux noyaux de deux cellules s'apparient et cohabitent sans fusionner (caryogamie). Cela peut être maintenu pour toutes les cellules des hyphes en se divisant de manière synchrone afin que les paires soient transmises aux nouvelles cellules. Dans l' Ascomycota cet attribut se retrouve le plus souvent dans les hyphes ascogènes et les ascocarpes tandis que la majeure partie du mycélium reste monocaryote. Dans le Basidiomycota, c'est la phase dominante, avec la plupart des monocaryons Basidiomycota à croissance faible et de courte durée.

La formation d'un dicaryon est un caractère plésiomorphe pour le sous-royaume Dikarya , qui se compose du Basidiomycota et de l' Ascomycota . La formation de croziers dans l'Ascomycota et de connexions de serrage dans le Basidiomycota facilite le maintien des dicaryons. Cependant, certains champignons dans chacun de ces phylums ont mis au point d'autres méthodes pour maintenir les dicaryons, et par conséquent, ni les croziers ni les connexions de serrage ne sont omniprésents dans l'un ou l'autre des embranchements.

 

Étymologie

Le nom dicaryon vient du grec δι- (di-) signifiant «deux» et κ?ρυον (karyon) signifiant « noix », se référant au noyau cellulaire .

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire