RUDÉRALE

PLANTE RUDÉRALE

Les plantes rudérales (étymologiquement, l'adjectif « rudéral » dérive du latin rudus, ruderis, décombres) sont des plantes qui poussent spontanément dans un espace rudéral, c'est-à-dire un milieu "anthropisé", c'est à dire modifié du fait de l'activité ou de la présence humaine (zones résidentielles ou d'activités, aires de stationnement, pelouses rudérales des parcs, jardins et espaces verts, terres des jardins et potagers, décombres, décharges, tas de détritus et compostsfriches pionnières nitrophilestrottoirs, pieds d'arbres, bords des chemins et des routes, replats herbeux des montagnes utilisés comme pâturage, espaces agricoles, voisinage des habitations et des fermes où ces plantes profitent des nitrates apportés par les terres remuées ou les déjections animales). La "rudéralisation" à souvent pour conséquence l'implantation d’espèces fortement colonisatrices qui, peu à peu, éliminent les plantes spontanées.

Ces plantes colonisatrices affectionnent les espaces ouverts (à l'inverse de la forêt, qui est un milieu fermé), perturbés ou instables. Ce sont souvent des espèces pionnièresnitroclines ou nitrophileslithophytes ou thérophytescosmopolites et adventices, qui colonisent de nouveaux terrains après un bouleversement ou une modification de l'écosystème local. On estime parfois que certaines de ces espèces se comportent comme des commensales de l'humain.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire