Alstroemeria

Alstroemeria

L'Alstroemeria est une plante vivace à tubercule, dont la floraison ne passe pas inaperçu, de la fin du printemps à la fin de l'été. Les coloris variés de ses fleurs élégantes illumineront le jardin, moyennant un entretien réduit.

Le lys des Incas (Alstroemeria) ou Alstroemère est de la famille botanique amaryllidacées. Cette fleur est une star des massifs durant tout l'été grâce au port haut où les longs pétales colorés regroupés en haut comme leurs cousines les hémérocalles. Une cinquantaine de variétés sont connues dont les tailles et les couleurs diffèrent peuvent permettre toutes les folies dans les jardins.

Peu importe l'exposition choisie pour le planter, l'Alstroemeria a juste besoin d'une terre riche, légère et bien drainée. Étant une vivace, l'Alstroemeria ne verra sa floraison atteindre sa pleine maturité qu'au bout de 2 ou 3 ans après plantation. En effet, le lys des Incas préfère favoriser la bonne implantation de son réseau de racines avant de tout donner à sa floraison.

Apporter de l'engrais au printemps permet une meilleure floraison. L'Alstroemeria n'aura besoin de rien d'autre mis à part une protection de ses feuilles de ses principaux parasites : les limaces et les escargots. En automne, il n'y aura besoin que de couper ses tiges et ses fleurs fanées au ras du sol puis de protéger les pieds par un paillage de feuilles mortes afin de les isoler des gelées.

Pour diviser l'Alstroemeria, il suffit de séparer les touffes quand elles deviennent trop imposantes. La bouture de l'Alstroemeria n'est pas possible puisque c'est une fleur à bulbe. On peut malgré tout récupérer les graines produites par les fleurs fanées, que l'on fait sécher pour les replanter au printemps.

L'Alstroemeria, dont il existe différentes espèces et de nombreuses variétés, appartient à la famille des Amaryllidacées. Ses fleurs groupées en bouquets sont portées par une haute tige dressée : elles sont du meilleur effet dans les massifs, les bordures, les potées ou les bouquets (elles tiennent très bien en vase, environ 2 ou 3 semaines : ce n'est pas pour rien que les Alstroemeria sont parmi les fleurs préférées des fleuristes ; lire : Durée de vie des fleurs en vase). La hauteur de la plante varie entre 30 et 90 cm selon les espèces.
Le feuillage, vert et lancéolé, caduc, disparaît en automne pour réapparaître à partir du mois de février. Moyennement rustique, l'Alstroemeria résiste jusqu'à -5°C, voire -10°C. Sous les climats doux, on pourra le cultiver en pleine terre ; ailleurs, en cas de risque de gelées importantes, on pourra l'installer dans un grand pot et le rentrer à l'abri du gel durant l'hiver.

·  Sol : humifère, profond, et surtout bien drainé (les racines tubéreuses sont très sensibles à la pourriture)

·  Exposition : soleil, mi-ombre

·  Plantation, rempotage : printemps

·  Floraison : de mai à la fin de l'été (variable selon les espèces)

·  Multiplication : division des tubercules, semis sous châssis en avril

·  Parasites : limaces, escargots.

1467

Entretien

Fertilisez à partir du début du printemps, puis tout au long de la floraison pour les plantes en pot. Coupez tiges et feuilles fanées en automne. Paillez le pied des Alstroemeria cultivés en pleine terre pour protéger les racines du gel hivernal, notamment les premières années.

Culture

Sol léger, humifère, en plein soleil. Rusticité moyenne (- 10 °C). Pailler les souches en hiver ou cultivées en gros pots. Se ressentent des transplantations et refusent parfois de pousser pendant 1-2 ans. Acheter en godet plutôt qu’à racines nues, ou semer.  Trancher un carré à la bêche dans une belle colonie et transplanter le tout, terre comprise. Multiplication par semis ou division de touffe.

 

A noter que l'Alstroemeria est assez long à s'installer : comptez 2 ou 3 ans après la plantation pour obtenir les premières fleurs.

Quelques espèces et variétés

  • 1468

Alstroemeria psittacina

Alstroemeria psittacina (Alstroemère perroquet) : 0,5 à 0,6 m de hauteur ; fleurs rouge à brun rouge, marge des tépales verte et crème, gorge striée de brun ; floraison de la fin du printemps au début de l'été ;

  • Alstroemeria aurantiaca : fleurs jaunes à rouge orangé selon les variétés, hauteur 0,6 à 0,9 m, floraison de la fin du printemps au début de l'été ;
  • Alstroemeria hybrides : les variétés hybrides sont très nombreuses et présentent des couleurs variées, les fleurs étant rarement unies. Variétés hautes (0,7 m) : 'Aubance' (pêche), 'Layon' (jaune doré), 'Authion' (rouge), 'Oudon' (rose), 'Louet' (violet). Variétés plutôt basses (0,4 m) : 'Suzanna' (blanche), 'First Love' (rose pourpré), 'Endless Love' (rose pâle et tachetée de rose vif)...

Synonyme : Lis des Incas, Lis du Pérou.

Etymologie : En l’honneur du baron suédois Clas Alströmer.

Environ 50 espèces.

Originaire d’Amérique su Sud et du Chili du Sud.

Botanique

Souche à racines tubéreuses. Tiges simples, dressées. Feuilles alternées simple, sessiles. Fleurs en ombelles terminales, pédicellées. Périanthe non tubuleux, 6 divisions pétaloïdes, 6 étamines, 1 style, 3 stigmates ; été fruits à capsules à graines nombreuses.

Le lis des Incas ou encore appelé lis du Pérou est une plante vivace rhizomateuse très prisée pour ses fleurs qui sont entre le lis et l'orchidée, avec une riche palette de coloris. Elle est assez lente à se développer mais si elle est bien installée veillez à surveiller l'étalement de ses rhizomes qui peuvent envahir. L'Alstroemère n'est pas forcément une plante facile à réussir au jardin...

Dans son milieu naturel, en Amérique du Sud, elle pousse dans les prairies montagneuses et dans les zones un peu abandonnées. Chez nous, elle supportera jusqu'à -10°C.

Les tiges érigées portent des feuilles caduques lancéolées et alternes de 10 à 12 cm de long, de couleur gris vert à vert moyen, avec un pétiole enroulé.

Les fleurs s'épanouissent tout l'été, et sont parfois bicolores. Elles sont en forme d'entonnoir avec six pétales de 4 à 10 cm de long, et sont produites en ombelles terminales.

Attention si vous êtes de nature allergique car le contact avec les feuilles peut aggraver certaines allergies.

  • Famille : Alstroemeriaceae
  • Type : vivace
  • Origine : Amérique du Sud
  • Couleur : fleurs blanches, saumon, rouges, roses, orange, violet
  • Semis : oui
  • Bouture : non
  • Plantation : printemps ou automne
  • Floraison : juin à août
  • Hauteur : jusqu'à 1 m

Sol et exposition idéals pour planter un Alstroemeria au jardin

Un sol riche et nourrissant, peu calcaire, souple et bien drainé sera apprécié, avec une exposition chaude en plein soleil.

Date de semis, de division et de plantation du Lis des Incas

Le semis peut se faire sous châssis froid au printemps. il vous faudra ensuite les repiquer en godets avant de les mettre en place en mars -avril à 15 cm d'écart.

Une division de touffe est possible à l'automne ou en mars : soyez délicat car le racines sont fragiles.

La plantation se fera donc en mars -avril ou en août-septembre, en enfonçant les tubercules à 20 cm de profondeur.

Conseil d’entretien et de culture de l'Alstroemeria

Il n'est pas nécessaire d'arroser en hiver. Par contre, il faut pailler les pieds pour les protéger.

Récolte, conservation et utilisation du Lis des Incas

Vous pourrez couper les fleurs avec leurs tiges et en faire de jolis bouquets, comme chez le fleuriste.

Maladies, nuisibles et parasites de l'Alstroemère

Les limaces peuvent grignoter le lis du Pérou.

Emplacement et association favorable de l'Alstroemeria

C'est une plante fleurie qui se cultive en massifs, en plate-bande de vivaces, ou en bac sur un balcon éventuellement.

Variétés conseillées de Lis des Incas pour planter au jardin

On en compte plus d'une cinquantaine d'espèces dont Alstroemeria aurantiaca, appelée aussi Alstroemeria aurea, aux fleurs orangées à jaune vif avec tépales rayés de rouge, Alstroemeria hookerii, qui est naine (30 à 60 cm) aux fleurs roses et tépales rayés de pourpre et jaune...

Et de nombreux hybrides dont Alstroemeria ligtu hybrides issu du croisement de Alstroemeria ligtu et Alstroemeria haemantha, qui offrent des fleurs aux coloris très variés, souvent pastels et souvent bicolores.

1469

 

1470

 

 

 

Les Alstroemères sont connus de nos jours, par leur présence dans la plupart des bouquets de fleuriste. Leurs fleurs, de forme originale et striées en ombelle, présentent actuellement presque toutes les couleurs possibles. Bien qu’ayant de grosses fleurs attrayantes, ces hybrides sont difficilement cultivables dans un jardin. Cependant les hybrides des jardins de nos grand-mères, eux, sont parmi les plus solides des Alstroemères, issus d’un croisement entre Alstroemeria ligtu et Alstroemeria haemantha.

Alstroemeria ligtu est une espèce andine, de moyenne montagne, qui croit sur les pentes au soleil ou à mi- ombre. Elle supporte les gelées passagère à -5 ° C, typiques de ces régions, mais en hiver, elle est souvent protégée par un manteau neigeux, lorsque la température baisse davantage.

L’Alstroemère montre des tiges dressées et nombreuses qui font en moyenne 70 cm de haut. La sous-espèce simsii, très vigoureuse, atteint les 1 m 20 facilement. Les feuilles sont ovales à nervures parallèles, vert clair. Les fleurs sont rassemblées au sommet de la tige en verticille de 12 à 25 .Chaque fleur est composée de 6 pétales non symétriques dont certains sont striés de brun. Les coloris sont extrêmement variables, rouge vif maculé de jaune, rose saumoné, jaunes, ou crème.

Ce sont des plantes bulbeuses, leur racines sont épaissies, un peu comme les racines d’asperges. Elles sont fragiles et cassantes, et s’enfoncent profondément dans le sol.

On installe Alstroemeria ligtu au jardin au printemps, en faisant attention de ne pas toucher à ses racines. Il aime une situation ensoleillée ou semi-ombragée, dans un sol sablonneux très drainant mais toujours un peu frais, pauvre, à tendance neutre ou acide. Les hybrides supporteront cependant un peu d’engrais qui les feront se développer plus rapidement. Dans de bonne condition, la vigueur peut le rendre envahissant. Ses tiges grêles demandent parfois un tuteurage ou des plantes voisines qui les maintiennent dressées. En pleine terre, Il lui faut la protection hivernale offerte par un paillis, à déposer dès que ses tiges aériennes jaunissent pour disparaitre.

On peut diviser le pied au printemps, mais c’est particulièrement stressant pour l’Alstroemère parce que ses racines cassantes détestent être dérangées.

Le semis est plus long, mais au final plus avantageux : les graines sont récoltées à maturité. Puis laissée séchées 3 mois. Enfin, après les avoir trempées dans l’eau 2 jours, on les plante dans un mélange sableux et on leur fera subir une stratification à froid, c’est-à-dire 30 jours dans le mélange humide entre 2 et 5 ° C (sac plastique en bas du réfrigérateur). Après avoir subi ce faux hiver les graines sont placées au chaud et à la lumière pour la germination, ou directement dehors si c’est le printemps. C’est la meilleure méthode pour obtenir un taux de germination correct. Seule les jeunes plants supportent bien la transplantation, il faut donc les repiquer assez vite au jardin. Les plantes mettront 2 ans pour Fleurir.

Dans la catégorie des plantes alpines, il existe une espèce andine magnifique, ne dépassant pas 15 cm, de haut, aux feuilles grasses Alstroemeria andina, vivant en hautes montagnes.

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire