Titanopsis hugo-schlechteri

Famille : Mesembryanthemaceae (Aizoaceae)

Nom scientifique : Titanopsis hugo-schlechteri (Tischer) Dinter & Schwantes

Origine : Afrique du Sud (Grand Namaqualand), Namibie

Habitat:  Il s’agit d’une des rares espèces à rechercher des zones alcalines; vit dans des affleurements à prédominance calcaire et est presque recouverte de verrues de couleur blanc grisâtre et de couleurs variées et d’incrustations sur les feuilles. Il s'agit probablement d'un cas rare de coloration protectrice chez les plantes apparentées à celles du règne animal et ces plantes se fondent bien dans leur environnement. 
L’invisibilité de telles plantes dans leur maison du désert est vraiment remarquable et, pendant la saison sèche, elles se camouflent à un point tel qu’elles ne peuvent être repérées que de très près.

Étymologie : Le nom de genre Titanopsis est une combinaison de "Titan"= "soleil" et "opsis" = "apparence", en référence à l'aspect semblable au soleil des fleurs jaune d'or qui s'ouvrent en hiver. L'espèce hugo-schlechteri a été nommée d'après Hugo Schlechter, lithographe allemand, père du botaniste Rudolf Schlechter.

Synonymes :

  • Mesembryanthemum astridae
  • Verrucifera hugo-schlechteri
  • Mesembryanthemum hugo-schlechteri

 

Description

T. hugo-schlechteri est une plante succulente à rosettes et à plusieurs têtes, elle va former de petites nattes à mesure qu’elle vieillit. Les rosettes individuelles mesurent environ 4 à 5 cm de diamètre. 
Tige: sans tige ou à très courte tige. 
Racine: Racines pivotantes charnues. 
Feuilles: environ 2 cm de long, 
bondées, avec des pointes triangulaires / spatulées sculptées couvertes de bosses plates et caillouteuses. La couleur des feuilles est très variable, dépendant de facteurs environnementaux et individuels. Elle est vert pâle, bleu, gris, rouge et violet alors que la verrue varie du blanc au brun rougeâtre. Les surfaces supérieures des feuilles sont fenêtrées et permettent à la partie souterraine de la plante de recevoir la lumière solaire. Leur coloration imite également de petits cailloux brillants qui aident la plante à se fondre dans son environnement. 
Fleurs: Petites ressemblant à des marguerites, jaunes à orangées (parfois roses), elles durent plusieurs jours et la couleur varie au fur et à mesure qu'elles vieillissent en prenant une teinte plus foncée. 
Saison de floraison: hiver.

Un Titanopsis à feuilles de section triangulaire, dont l'extrémité peu évasée est couverte de verrucosités basses, ± translucides mais plutôt foncées, et distantes.
Plante herbacée à rosettes de 4-8 feuilles partiellement enterrées dans le sol, seules les extrémités des feuilles dépassant du sol dans la nature. Rhizome souterrain se divisant 6-10 fois. Feuilles spatulées, plates à triangulaires de 2-2,5 cm de long, vert foncé à pourpré, à la base engainante et lisse et à l'extrémité présentant des verrucosités plus plates que chez les autres espèces du genre, de taille irrégulière, ± translucides mais pas nacrées, rosées à pourprées, rarement vert foncé, faiblement papillées. La couleur plus sombre des verrues par rapport aux 2 autres espèces du genre est due à l'absence de cristaux dans la partie supérieure de la verrue, ceux-ci n'étant présents que sous forme d'un anneau à la base des verrues, ce qui laisse voir au centre les chloroplastes généralement vert-orange. Espaces entre les verrues occupés par de petits points sombres.
Fleurs jaunes à l'extrémité des pétales souvent orange et au cœur parfois blanc, naissant par groupe de 1-3. Absence de bractéoles, calice à 6 lobes presque égaux, étamines regroupées en un large cône central, aux filaments barbus à la base, et à gros nectaire complet en forme de crête.
Fruit pédonculé mais dont la capsule se détache rapidement et se renverse. Capsule de 6,5-8 mm de diamètre sur moins de 5 mm de haut, généralement plate dessus, au point d'attache du pédoncule en forme de court entonnoir dessous, à 6 loges presque complètement couvertes par des membranes translucides, aux valves ailées dont les ailes sont larges à la base, plus étroites vers l'extrémité mais pas fuselées, et aux tubercules obturateurs toujours absents. Graines blanches (à l'exception du micropyle marron clair) et lisses de 0,5-0,6 mm de long sur 0,4-0,5 mm de large.


- Titanopsis hugo-schlechteri v. alboviridis est une forme à feuilles plus blanchâtres que le type.

Culture

Plante facile de culture, à croissance surtout estivale et automnale dans les zones tempérées de l'hémisphère nord. Sol minéral bien drainé riche en petits graviers, pouvant être calcaire, neutre ou légèrement acide. Un mélange pour moitié de sable grossier et de petit gravier convient parfaitement. Arrosages légers du printemps à l'automne, pouvant être réduits pendant les fortes chaleurs de l'été, maintien au sec en hiver. Au sec, cette espèce résiste sans problème à des températures négatives, jusqu'à -5°C quelques jours de suite, ou -10°C la nuit si la température remonte fortement en journée. La persistance de froid intense risque cependant, même au sec, de geler la tige et la grosse racine souterraine, parties les plus sensibles, en provoquant la mort de la plante, particulièrement en pot. De ce fait il faut éviter de l'exposer trop longtemps au gel et jamais à des gelées sévères.
Reproduction par semis ou bouturage de rosettes de feuilles. Le semis est facile, sous réserve d'arrosages prudents (le substrat doit sécher rapidement, mais les semis ne doivent pas manquer d'eau, éventuellement par vaporisation) et de ne pas les exposer en plein soleil. Les graines germent très rapidement. Les semis sont aptes à fleurir dès la 2e année de culture.

Étymologie

Titanopsis: du grec titanos, désignant une terre, argile, ou pierre, de couleur blanche, ici un tuf calcaire, et opsis, vue, vision: qui ressemble à la craie, au calcaire, en référence au mimétisme des feuilles de l'espèce-type, notamment par ses callosités verruqueuses blanches, avec son sol environnant.
hugo-schlechteri: en l'honneur du lithographe allemand Hugo Schlechter, père du botaniste (Friedrich Richard) Rudolf Schlechter (1872-1925).

Habitat

Namibie (Warmbad) et Afrique du Sud (Calvinia, Kenhardt, Namaqualand et Northern Cape, en sable rouge recouvrant un sous-sol calcaire ou en sols caillouteux calcaires plats ou peu pentus, sous régime de pluies printanières et automnales (- de 100 mm par an en mars et en novembre).

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

-5°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Minéral

Dimensions maximales

Hauteur : 40 mm. Largeur : 12 cm.

Couleur des fleurs

Jaune

917

918

919

 

 

Coltivation: Cette espèce, malgré sa grande beauté, passe comme indigne de culture car c’est un cultivateur d’hiver, néanmoins elle est facile à cultiver et s'agglomère facilement, formant un beau tapis succulent. Les Titanopsis poussent bien en automne; Les nues manquent d'eau quand elles poussent à la fin de l'automne et au début du printemps. Gardez un peu sec le reste du temps. Comme toutes les roches vivantes, elles prospèrent dans des sols poreux avec un excellent drainage. Ils peuvent tolérer les fortes chaleurs et le gel important (rustiques jusqu'à -10 ° C). Il est une succulente très enrichissante, et peut être cultivée dans le jardin désert sdans les climats chauds ou dans les serres ou les appuis de fenêtre à la maison. Profitez de l'ombre en été lumineux et plein soleil i n les autres saisons.

Propagation: Ils se développent rapidement à partir de graines qui germent en 1 à 2 semaines ou par division de touffes plus grosses.

920

921

922

923

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire