Deuterocohnia brevifolia

(Bromeliaceae)

 

 

Deuterocohnia brevifolia est une espèce de plantes de la famille des Bromeliaceae présente en Argentine et en Bolivie et décrite en 1992.

5898

Colonie de Deuterocohnia brevifolia au jardin botanique de l'université de Durham, Royaume-Uni, sous le nom de l'un de ses synonymes Abromeitiella brevifolia.

Classification APG III (2009)

Règne

Plantae

Clade

Angiospermes

Clade

Monocotylédones

Clade

Commelinidées

Ordre

Poales

Famille

Bromeliaceae

Genre

Deuterocohnia

Nom binominal

Deuterocohnia brevifolia
(Griseb.) M.A. Spencer & L.B.Sm., 1992

Synonymes

  • Abromeitiella brevifolia (Griseb.) A.Cast.
  • Abromeitiella chlorantha (Speg.) Mez
  • Abromeitiella pulvinata Mez
  • Dyckia grisebachii Baker
  • Lindmania brevifolia (Griseb.) Hauman
  • Lindmania chlorantha (Speg.) Hauman
  • Meziothamnus brevifolius (Griseb.) Harms
  • Navia brevifolia Griseb.
  • Pitcairnia brevifolia (Griseb.) R.E.Fr.
  • Pitcairnia chlorantha (Speg.) A.Cast.
  • Tillandsia chlorantha Speg.

5899

Description

Petite rosette de feuilles rigides et pointues, poussant en coussins denses. Les spécimens âgés sont formés de plusieurs centaines de rosettes, ce qui donne un aspect très particulier, en forme de vague ou de dôme. Les feuilles de cette espèce sont très courtes, ce qui donne un aspect encore plus compact.

5900

Culture

Facile. Utiliser un substrat standard, et arroser copieusement en été. Multiplication très facile par bouturage de rosette, croissance lente. Le semis est aussi possible, mais rarement pratiqué.

Étymologie

Abromeitiella = en l'honneur du botaniste J. Abromeit.
Brevifolia = feuilles courtes.

Habitat

Bolivie, Argentine

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Arrosages

Hiver : faible. Été : généreux.

Substrat

Standard (3 tiers)

Si votre collection s'étoffe, aussi bien en nombre de plantes qu'en diversité d'espèces, le mélange tout fait du commerce ne vous conviendra probablement plus. Il sera trop cher, et inadapté à certaines espèces. Vous devrez donc le faire vous même, voici les ingrédients du mélange des 3 tiers :

Terre

5901

Souvent considérée comme l'élément de base, il s'agit là de la terre de jardin “toute simple”, aussi appelée terre végétale. Toutes les terres ne conviennent pas : sauf pour créer un substrat spécifique, on évite les terres trop argileuses (dites terres à blé) ou les terres calcaires et on privilégie une terre argilo-siliceuse dite terre maraîchère. Certains cultivent leurs plantes simplement dans de la terre, par exemple celle ayant été déplacée pour réaliser les fondations de la maison ou de la serre. En général, il est préférable de l'alléger, par exemple en la mélangeant avec de la perlite ou un autre élément léger. Vous pouvez vous en procurer n'importe où : dans votre jardin, dans le jardin de vos amis, etc. Attention toutefois à ne pas la prendre dans les champs pour 2 raisons : c'est illégal, et surtout les cultures agricoles sont traitées avec des herbicides très sélectifs et puissants. Si vous preniez de la terre dans un champ de maïs vous risqueriez fort de tuer tout ce que vous y mettriez, à l'exception du maïs justement.

Terreau

Le terreau apporte des composants organiques au substrat. Il est très riche en matières nutritives. Le terreau est obtenu par la décomposition de matières végétales (en quelques mois), notamment les feuilles des arbres tombées à l'automne. Il n'est pas toujours facile de s'en procurer dans le commerce, car sous cette apellation se trouvent souvent des mélanges à base de tourbes. Du fait de son origine par décomposition, il contient des micro-organismes qui peuvent être à l'origine de pourriture des plantes grasses. Selon la sensibilité des plantes aux maladies et pourritures, on en mettra plus ou moins (voire on le supprimera totalement en ajoutant régulièrement de l'engrais pour compenser le manque d'éléments nutritifs d'un substrat très minéral).

Tourbe blonde / Tourbe brune

5902

La tourbe est constituée de matière organique mal dégradée, qui provient de l'accumulation, sur de longues périodes (des centaines ou des milliers d'années), de résidus végétaux dans un environnement toujours humide ou même aquatique (les tourbières). Sa principale caractéristique est d'être très difficile à mouiller lorsqu'elle est sèche. Pauvre en matière nutritive, la tourbe est très utilisée par les gros industriels de production de cactus qui l'utilisent pure, avec un arrosage au goutte-à-goutte ou par bassinage (c'est pourquoi il faut systématiquement tout enlever et repiquer dans un meilleur substrat après un achat).
 

Sable

5903

Un bon substrat doit être très drainant, le sable est bien pour cela. Il ne faut toutefois pas prendre n'importe quoi : le sable trop fin aura tendance à “faire du ciment”, on parle donc ici de sable grossier. Les grains doivent faire de 1 à 5 mm environ, calibrés ou mélangés. Le sable existe en de multiples granulométrie (taille des grains), et parfois tout mélangé. Pour les petites quantités, vous en trouverez de très bien dans les rayons d'aquariophilie : le sable est calibré, nettoyé, et très joli (disponible en plusieurs coloris, dont le naturel). Inconvénient de taille : le prix ! En aquariophilie, ce sable vous coûtera 15 € les 15kg / 9l (tarifs 2017). Vous pouvez en trouver chez les vendeurs de matériaux ou directement dans les carrières, à un prix beaucoup plus correct. Le sable peut-être siliceux ou calcaire : dans le premier cas, il est peut-être très largement utilisé; dans le second cas, seulement pour les espèces calcicoles. Les prélèvements de sable dans les rivières, ruisseaux, chantiers et plages sont bien sûr illégaux.

Pouzzolane

5904

La pouzzolane est une roche volcanique extraite de carrières. Certaines régions en sont très bien pourvues, comme l'Auvergne en France. La pouzzolane est généralement vendue calibrée, elle est de couleur marron à grise. Très drainant, ce composant aérera aussi votre substrat. Il apporte quelques minéraux, est de densité sèche inférieur à 1, poreux, abrasif, réfractaire et isolant.
 

Perlite

5905

La perlite est produite en chauffant un silicate naturel volcanique à 1200 °C. Cette température de chauffage très élevée provoque la fusion du matériau. Elle apparaît sous forme de granules très légers. Elle s'écrase facilement en poussière entre les doigts. Elle est bien plus stable que la vermiculite mais accumule sensiblement moins d'eau. Ce matériau est très pratique pour alléger un substrat, et a une bonne tenue au temps. Sa couleur très blanche est un peu criarde lors de sa première utilisation, mais après 1 ou 2 arrosage il n'y paraîtra plus. Il est tellement léger qu'il a tendance à flotter, et après un arrosage par le dessus il peut “coller” aux plantes, on pourra utiliser un surfaçage pour éviter ce léger désagrément (qui n'est vraiment gênant que pour les semis ou les très petites plantes). Il existe 2 calibres, prendre le plus gros (3 à 4 mm) pour les plantes adultes.

Vermiculite

5906

La vermiculite expansée est un silicate d'alumine et de magnésie. Elle est d'origine naturelle, mais produite par chauffage à des températures telles que le matériau ne fond pas mais se dilate. La vermiculite est une sorte de “mica” expansé et se décompose facilement en feuillet. Ce matériau est très bien pour alléger un substrat, pour lui donner une consistance moins compacte. Il vieillit néanmoins assez rapidement et se tasse, il sera donc avantageusement utilisé pour des plantes souvent rempotées (semis, plantes à croissance rapide, etc.).

Argile expansée

5907

L'argile expansée est produite de la même manière que la vermiculite, mais à partir d'un autre silicate, une argile fibreuse (attapulgite). L'argile expansée est vendue sous forme de sphère de diamètre variable et il faut souvent réduire au marteau celle que l'on trouve facilement dans le commerce.

Pierre ponce

5908

La pierre ponce, ou pumice (du latin pumex, mousse) est une roche d'origine volcanique (lave) très légère, de granulométrie variable utilisée pour sa forte capacité d'absorption hydrique. Sa microporosité importante lui permet de stocker l'eau (et par la même les engrais en solution) et à la restituer ensuite à la plante au fur et à mesure de ses besoins, donc en optimisant l'apport en eau et éléments nutritifs aux racines. Cette microporosité est également un facteur d'aération du substrat. Sa structure stable (contrairement à la vermiculite) et sa légèreté en font un élément intéressant pour la confection de substrat. Elle peut également être utilisée seule pour le bouturage.

Zéolite

5909

La Zéolite est un minéral naturel (groupe des alumino-silicates hydratés). Ses cations positifs constituent un piège pour les éléments comme l'azote, l'ammonium et la potasse qui sont ensuite libérés à la demande des plantes. Sa structure poreuse lui confère une grande surface pour le piégeage des éléments nutritifs. La zéolite contient des éléments nutritifs placés dans la zone racinaire des plantes. Cela conduit à une utilisation plus efficace des engrais car l'utilisation se fait uniquement en cas de besoin. Donc, moins d'engrais pour un même rendement. Un avantage supplémentaire de la zéolite est que contrairement aux autres amendements (chaux, plâtre) l'apport ne se dégrade pas au fil du temps mais demeure dans le sol, prisonnier dans les pores et prêt à être utilisé à la demande. La zéolite n'est pas acide, mais légèrement alcaline. Il existe de nombreuses variétés de zéolite. Celle qui est présentée ici est la variété Chabazite. C'est un composé de silicate d'alumine et calcium hydratés. Selon les variétés, elle peut contenir des ions Potassium, Baryum, Magnésium, Azote etc.… C'est pour cette raison que cette présentation contient trois sortes de Chabazite différentes pour couvrir un spectre capable de satisfaire les exigences de nos plantes.

Comme son nom l'indique, vous mélangez chacun de ces éléments à parts égales, et vous obtenez un mélange prêt à l'emploi. Il conviendra alors à une majorité d'espèces, comme le mélange du commerce, mais il vous reviendra beaucoup moins cher. Mais ce qui est magique, c'est que vous pouvez changer les proportions en fonction des espèces cultivées, et ces simples composants vous permettront alors de cultiver quasiment n'importe quelles espèces. Pour réaliser ce substrat, vous devrez avoir au moins 4 conteneurs (bacs, bassine, seau, etc.) : un pour chaque composant, plus un pour chaque type de mélange. Si vous faites 2 mélanges, par exemple (1 terre + 1 terreau + 1 sable) et (2 terres + 1 terreau + 3 sables), il vous faudra donc 5 conteneurs.

Dimensions maximales

Hauteur : 40 cm. Largeur : 1 m.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire