Hydrocotyle leucocephala

Hydrocotyle leucocephala

Largement présente dans plusieurs pays d'Amérique du Sud et central, l'Hydrocotyle Leucocephala est une plante d'aquarium connue depuis des dizaines d'années par de nombreux aquariophiles. Elle forme de jolies feuilles rondes avec différentes nuances de verts qui montent à la surface et sa croissance assez rapide est également appréciée.

Originaire d'Amérique du Sud (Mexique méridional, Bolivie, Brésil), cette écuelle d'eau à tête blanche, introduite dans le commerce aquariophile en 1966 est la plus commune et sans doute délaissée (à tort) en raison de sa tendance à monter étaler ses feuilles en surface. Afin de la maintenir submergée, il est nécessaire de repiquer régulièrement les têtes, ce qui ne pose pas de problème d'enracinement, de nombreuses racines adventives se formant aux noeuds. Hormis ce problème, l'espèce ne présente pas de difficultés particulières car elle est peu exigeante à l'égard de la température (18 à 30 °C), de la dureté (mais préfère les eaux un peu dures), du pH, du sol et de la lumière (la forme des feuilles est fonction de l'éclairement). Sur le plan morphologique, elle présente des feuilles alternes, cordiformes ou réniformes, irrégulières mais profondément échancrées, légèrement ondulées, à bord irrégulièrement entaillé.

  • Hauteur 15 à 40 cm
  • Origine géographique Amérique du sud
  • pH de 5,5 à 8
  • Température de 18° à 30° C
  • Dureté de 1 à 25° GH

La principale difficulté de sa culture est sa tendance à se déraciner facilement. Ses racines souterraines ne sont pas très développées alors qu'elle produit pourtant de nombreuses racines adventives. Plus la tige sera haute et portera de feuilles, plus il sera difficile de la maintenir au sol. Ce problème est résolu si on souhaite la cultiver comme plante flottante. C'est d'ailleurs sous cette forme qu'elle semble se plaire davantage.

Vous l'aurez compris, la nature du sol lui importe peu comme les paramètres de l'aquarium. Elle se comporte très bien sous diverses conditions. Un petit conseil cependant, il faut renouveler les pieds de temps en temps en repiquant les têtes qui devront être longues d'une dizaine de centimètres au moins pour assurer une reprise plus rapide.

Signification du nom d'espèce: leucocephala veut dire « à tête blanche », allusion à la disposition et à la couleur des nombreuses petites fleurs qu'elle produit.
 

1563

 

Description : Originaire d'Amérique du Sud (Mexique méridional, Bolivie, Brésil), cette écuelle d'eau à tête blanche, introduite dans le commerce aquariophile en 1966 est la plus commune et sans doute délaissée (à tort) en raison de sa tendance à monter étaler ses feuilles en surface. Afin de la maintenir submergée, il est nécessaire de repiquer régulièrement les têtes, ce qui ne pose pas de problème d'enracinement, de nombreuses racines adventives se formant aux noeuds. Hormis ce problème, l'espèce ne présente pas de difficultés particulières car elle est peu exigeante à l'égard de la température (18 à 30 °C), de la dureté (mais préfère les eaux un peu dures), du pH, du sol et de la lumière (la forme des feuilles est fonction de l'éclairement). Sur le plan morphologique, elle présente des feuilles alternes, cordiformes ou réniformes, irrégulières mais profondément échancrées, légèrement ondulées, à bord irrégulièrement entaillé.

Plante composé d'une grande tige autour de laquelle pousse à intervalle régulier de plus ou moins grosses feuilles d'un vert plutôt clair. Feuilles arrondies. A chaque nœud où pousse une feuille pousse également une racine ce qui permet un bouturage aisé.

Synonymes et variétés: hydrocotyle haznii rose, Hydrocotyle maxonii Rose. Comme chez la plupart des Hydrocotyle, il existe une multitude de variétés proposées: Hydrocotyle leucocephala var. intermedia Urban in Martius 1879, Hydrocotyle leucocephala var. minuta (Pohl ex De Candolle) Urban in Martius 1879, Hydrocotyle leucocephala var. obtusiloba Urban in Martius 1879, Hydrocotyle leucocephala var. truncatiloba Urban in Martius 1879, Hydrocotyle leucocephala var. villosa Urban in Martius 1879 et une morphe spécifique: Hydrocotyle leucocephala forma peltata Urban 1879.

Remarques: Elle peut parfaitement être cultivée comme plante flottante non enracinée, présentant ainsi l'avantage d'offrir un excellent refuge aux alevins et un abri aux jeunes poissons. Il est à noter que cette Hydrocotyle est utilisée comme épice dans ses pays d'origine géographique.

 

L'Hydrocotyle est une plante très facile à entretenir et de croissance extrêmement rapide. Au début, j'ai maintenu cette plante d'une manière classique, quelques tiges plantées dans le sol, la laissant monter jusqu’à la surface où elle formait rapidement de nombreuses ramifications, et finissait par recouvrir la partie supérieure de l'aquarium.
Un problème va alors se poser, elle va se faire de l'ombre, et perdra ses feuilles proche du sol, toute la partie inférieure de la plante dépérira, ou se déracinera sous la traction des branches qui rampent à la surface.

1564
Un jour, j'ai remarqué une jeune pousse émergeant d'un nœud dans la racine juste au-dessus du niveau d'eau, j'ai laissé cette pousse se développer et rapidement d'autres brins ont fini par s'ancrer et former un gros bouquet.
La plante, alors solidement attachée au morceau de bois, j'ai élagué toutes les branches immergées, et laissé se développer comme plante flottante. C'est du plus bel effet, et d'un entretien on ne peut plus facile. Je me sers de l'Hydrocotyle aussi pour fournir une zone d'ombre pour les Anubias var. nana fixées sur racine juste en dessous. Trop proches de l'éclairage, les Anubias avaient une bonne croissance, mais les algues noires encroutantes recouvraient les feuilles et asphyxiaient la plante.
Elle a finalement envahie une bonne partie de la galerie, il y a même quelques brins qui ont trouvé un trou de sortie et commencent à ramper le long du mur.

Elle a besoin de beaucoup de lumière, ne pas hésiter à la tailler pour la fortifier.  Taillez régulièrement plusieurs dizaines de centimètres par semaine, les feuilles flottantes offrent une protection très efficace aux alevins, les racines à chaque nœud sont un garde-manger inépuisable pour les poissons, escargots et surtout les crevettes et alevins.

1565

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire