Rhus typhina - Vinaigrier, Sumac de Virginie

 

1459

Le Genre Rhus : Environ 150 espèces (régions tempérées et subtropicales). Arbres ou arbustes dioïques ou polygames, parfois grimpant, certaines espèces drageonnants. Feuilles caduques ou persistantes, alternes, simples, trifoliolées, ou composées imparipennées. Folioles entières ou dentées, à odeur de térébenthine. Fleurs petites, en panicules terminales ou axillaires ; calice persistant, à s 5 divisions, 5 pétales imbriqués, 5 étamines insérées sur un disque brunâtre, ovaire supère, 1 ovule, 3 styles libres. Fruit sec, drupe, glabre ou poilue.

Particularité de l'espèce Rhus typhina : Arbrisseau ou petit arbre, 3-10 m, dioïque, à port tabulaire ; rameaux robustes, duveteux, bruns. Feuilles caduques, 30-60 cm, imparipennées, à 17-31 folioles lancéolées, glauques en dessous. Inflorescence pyramidale plus grande chez les plants mâles que les femelles. Fructification en panicules de fruits sphériques, duveteux, pourpre, sur les pieds femelles.

Arbuste touffu, à rameaux duveteux. Feuilles à nombreuses folioles profondément découpées, virant au rouge orangé en automne. En été, panicules de fleurs jaune verdâtre ; fruits rouges duveteux persistant longtemps. Cet arbuste a reçu un Award of Garden Merit de la Royal Horticultural Society (RHS) en 1993.

Le sumac de Virginie drageonne beaucoup et peut donc être très envahissant. Lors de la plantation, il est souvent judicieux de poser une barrière anti-rhizome, comme pour les bambous, afin de contrôler son développement. Mais le mieux pour éviter qu'il ne se propage de façon inconsidérée est d'éviter de couper les drageons. Plus on les coupe et plus il en pousse. Sa sève est toxique, il est préférable d'éviter tout contact avec elle car elle provoque des allergies.

1460

 

1461

 

Botanique

Nom latin : Rhus typhina

Famille : Anacardiacées

Origine : Amérique du nord

Période de floraison : été

Couleur des fleurs : vert

Type de plante : arbre

Type de végétation : vivace

Type de feuillage : caduc

Hauteur : 4 m

Toxicité : ras, attention d'autres espèces sont toxiques comme Rhus toxicodendron, Rhus vernicifera ou Rhus radicans appelée l'herbe à puces.

Planter et cultiver

Rusticité : rustique

Exposition : soleil

Type de sol : ordinaire

Acidité du sol : neutre

Humidité du sol : normal à sec

Utilisation : isolé

Plantation, rempotage : printemps, automne

Méthode de multiplication : semis, bouturage, séparation des nombreux rejets

Très facile de culture et présentant un beau feuillage virant à l'orange vif en automne, le sumac de Virginie constitue un sujet de choix en fond de massif.

Un feuillage ornemental

Le Sumac de Virginie (Rhus typhina) est un arbre caduc drageonnant faisant partie de la famille des Anacardiacées.

Il pousse à l'état naturel en lisière de forêt dans les régions de l'Est de l'Amérique du Nord. Les jeunes tiges sont rouges et veloutées puis elles se lignifient avec l'âge. L'arbre peut alors allègrement atteindre 5 mètres de hauteur si les conditions de culture lui conviennent. Les feuilles composées de folioles opposées vert brillant, virent à l'orange vif en automne.

Les fleurs apparaissent en été portées en panicules de 15 cm de hauteur.

Les plantes femelles produisent ensuite des fruits ronds, rouges foncés.

Le sumac de Virginie n'est pas toxique comme certaines autres espèces du genre (Rhus toxicodendron, Rhus vernicifera, Rhus radicans...), par contre, il peut devenir envahissant si votre terrain n'est pas entretenu, car il se développe souvent là où d'autre plantes ont du mal. Il devient alors difficile de l'éradiquer, soyez vigilants !

Conseils de culture

Le Sumac de Virginie n'est pas difficile quant à la nature du sol pourvu qu'il soit bien drainé. Il se plaira en plein soleil car c'est à cette exposition que les couleurs automnales seront le plus vives. Plantez votre Sumac au printemps ou en automne en fond de massif. Le sol devra être amendé de sable et de compost s'il est très lourd et argileux.

Arrosez régulièrement la première année suivant la plantation pour assurer une bonne reprise à la plante. Ensuite, laissez faire la nature et n'arrosez qu'en cas de périodes chaudes et sèches. Cet arbre, rustique et rarement malade ne devrait pas vous poser de souci.

Le Sumac de Virginie est drageonnant, c'est à dire qu'il a tendance à s'étendre. Si vous ne désirez pas être envahi, arrachez les drageons au fur et à mesure de leur apparition. En février/mars, opérez une taille de nettoyage pour supprimer tout le bois mort, mais aussi les branches qui se croisent à l'intérieur de l'arbre.

Pour lui garder une forme compacte et favoriser la production de feuilles, il est aussi possible de recéper la plante, c'est à dire de la tailler à 3 bourgeons de la base en partant du sol. Le sujet sera alors plus fourni et le spectacle encore plus éblouissant à l'automne.

Certaines boissons comme les limonades utilisent le goût acidulé de ses fruits.

Espèces et variétés de Rhus

Le genre comprend environ 125 espèces pour la plupart d'origine tropicale
- 'Dissecta' variété au feuillage très découpé

1462

La plante au bon endroit

1463

 

Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

1464

 

L'ortie, une plante à tout faire

1465

 

La division d'une plante

 Cet arbuste aux rameaux duveteux est très décoratif. Les feuilles composées de nombreuses folioles virent au rouge orangé en automne. En été, des panicules de fleurs jaune verdâtre apparaissent, elles sont suivies de fruits rouges duveteux disposés en capitules qui persistent longtemps. En dépit des sa taille modérée, il est déconseillé dans les petits jardins à cause de sa facilité à drageonner et de sa sève toxique.


À propos de l'espèce Rhus typhina

Le sumac de Virginie drageonne beaucoup et peut donc être très envahissant. Lors de la plantation, il est souvent judicieux de poser une barrière anti-rhizome, comme pour les bambous, afin de contrôler son développement. Mais le mieux pour éviter qu'il ne se propage de façon inconsidérée est d'éviter de couper les drageons. Plus on les coupe et plus il en pousse. Sa sève est toxique, il est préférable d'éviter tout contact avec elle car elle provoque des allergies.

1466

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/02/2020