Argyrocytisus battandieri - Genêt ananas - Cytisus battandieri

Genêt ananas - Cytisus battandieri

À propos de Genêt ananas - Cytisus battandieri

Floraison estivale en grappes de fleurs jaunes d'or au doux parfum d'ananas, feuillage caduc gris-vert-argenté et soyeux, port ouvert et aéré. Arbrisseau d'exception. Exotique et original. Rusticité moyenne.

 Vivace Floraison jaune citron à jaune d'or Exposition Soleil Fleurit en Mai à Juil. Hauteur à maturité: 400 cm.

Syn. : Cytisus battandieri Maire
Famille : FABACEAE - FABOIDEAE
Origine : Maroc (Moyen-Atlas, 1800-2000 m)
Noms communs : Genêt de l'Atlas, Genêt Ananas
Étymologie : battandieri provient du nom de J. A. Battandier (1848-1922), botaniste français, auteur d’une flore d’Afrique du Nord.

Morphologie - Phénologie

Arbuste vigoureux de 3 à 5 m de haut, très ramifié, à branches longues et souples.
Feuillage caduc. Feuilles composées à trois folioles sessiles, elliptiques, de 3 à 7 cm de long sur 2,5 à 3,5 cm de large, avec un pétiole de 3 à 6 cm. Le limbe est recouvert de poils soyeux argentés.
Grandes fleurs papilionacées disposées en grappes serrées de 5 à 15 cm de long. Inflorescences dressées, terminales, parfumées (odeur de fruit exotique), d’un jaune intense, allant du jaune citron au jaune d’or. Floraison en mai-juin. 
Présence de gousses de 3,5 à 5 cm de long, dressées et soyeuses.
Exigences écologiques

  • Plante aimant un sol léger, de terre franche pouvant avoir une faible teneur en matière organique ;
  • Bien que cet arbuste soit donné par la bibliographie comme étant rustique jusqu’à – 5°C seulement, il résiste bien dans les régions de Montpellier, Angers, du Loiret ou même de Paris ; il a toléré –10° C au jardin Thuret où il a été recépé ;
  • Grande résistance à la sécheresse ;
  • Exposition plein soleil. Il supporte toutefois un léger ombrage.

    Caractères horticoles

  • Le semis est parfois difficile : il est préférable d’effectuer une scarification préalable au printemps ;
  • Multiplication par bouturage de bois jeune en mars-avril ;
  • La taille est possible juste après la floraison (fin de printemps) sur les pousses de l’année, afin de maîtriser la forme de l’arbuste ;
  • Les transplantations des Cytises sont difficiles en règle générale.

    Utilisations
    Utilisé en fond dans un massif, pour garnir un talus ou un mur ensoleillé.

    Le Genêt Ananas est originaire d'Afrique du Nord, et principalement du Maroc. 

    Très original cet arbuste a un port étalé et large.

    Par contre sa floraison est bien érigée par des petites fleurs regroupées en grappes.

    Les fleurs, jaune d'or très lumineux, sont abondantes et dégagent un subtil parfum

    d'ananas d'où son nom.

    S'il se cultive bien en pleine terre, il s'adapte également à la culture en bac.

    Ne pas hésiter à l'installer près de la terrasse pour profiter pleinement de ses senteurs inattendues. 

    Nom latin : Argyrocytisus battandieri

    Synonyme : Cytisus battandieri

    Famille Légumineuses, Fabacées, Papilionacées

    Origine : Maroc

    Période de floraison : mai à juillet

    Couleur des fleurs : jaune

    Type de plante : petit arbre très florifère

    Type de végétation : arbustive

    Type de feuillage : semi-persistant

    Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité : rustique jusqu'à -12 °C

Exposition : ensoleillée

Type de sol : drainant

Acidité du sol : acide à neutre

Humidité du sol : normal à sec

Utilisation : massif, talus, terrain pauvre

Plantation, rempotage : printemps

Méthode de multiplication : semis

Originaire du mont Atlas au Maroc, le genêt ananas doit son nom d'espèce au botaniste français, J. A. Battandier (1848-1922). Anciennement classé dans le genre Cytisus, il est désormais dans le genre monotypique Argyrocytisus. Malgré sa popularité grandissante, il n'est pas courant de le rencontrer dans nos parcs et jardins, notamment à cause de sa rusticité moyenne,  -10 à -12°C.

Le principal attrait de cet arbuste, c'est sa floraison, qui nous fait le grand plaisir d'être parfumée. Elle intervient en mai ou juin (dès la mi-mai à Nantes).  Les rameaux sont programmés l'année précédente pour fleurir sur les extrémités de pousses courtes. Ses petites fleurs jaunes sont réunies en grappes érigées de 10 à 15 cm de long et dégagent un lourd parfum de fruits exotiques.

 

Argyrocytisus_battandieri_3_2625x3500.jpg     Argyrocytisus_battandieri_4_2625x3500.jpg     Argyrocytisus_battandieri_9.jpg

Il se reconnait aisément par ses feuilles à trois folioles dont le revers est recouvert d'un épais duvet argenté. Pétioles, bourgeons et jeunes  pousses sont également fortement tomenteux. Cette pilosité lui permet de résister au vent ainsi qu' à de longues périodes de sécheresse. Il est d'ailleurs primordial de le planter en plein soleil, dans un sol bien drainé. Une exposition ombragée et/ou un sol frais à humide limiteront sa floraison ainsi que sa durée de vie.

Argyrocytisus_battandieri_1_2625x3500.jpg     Argyrocytisus_battandieri_4.jpg     Argyrocytisus_battandieri_2_2625x3500.jpg

Le Genêt du Maroc atteint 2,50 m de hauteur pour 3 à 4 m de largeur, à condition bien sûr qu'il ne soit pas taillé. Il est possible de le conduire en tige mais son port naturel tend à être très étalé avec plusieurs troncs partant de la base. Il est envisageable de le recéper, de préférence en fin d’hiver, si son port devient trop désordonné. Cette intervention s'effectue sur des sujets relativement jeunes, car des sujets trop âgés, peuvent perdre leur capacité à repartir de la souche. Attention, certaines pépinières pratiquent la greffe de genêt du Maroc sur Laburnum anagyroides. Si c'est le cas, un recepage n'est pas conseillé, car il risque de "réveiller" le porte greffe. Une taille de diminution/éclaircie et/ou une mise en valeur de la structure seront alors plus adaptées.

Argyrocytisus_battandieri_2.jpg