Ailanthus triphysa

Ailanthus triphysa

Ailanthus triphysa est un arbre originaire d'Asie et la forêt tropicale australienne de la famille des Simaroubaceae.

Nom commun : Ailante globuleux, appelé à tord Vernis du Japon, nommé par les anglophones « Tree of Heaven, Chinese sumac, Copal tree, False varnish tree, Stinking Cedar, Varnish tree ».

Nom latin : Ailanthus

Famille : Simaroubaceae

Catégorie : arbre à écorce lisse et grisâtre, enracinement superficielles traçants.

Port : largement étalé, rameaux duveteux jaunâtre.

Feuillage : caduc aromatique ‘désagréable), imparipenné de 13 à 41 folioles ovales, acuminées en partie inférieure pourvues de 2 ou 4 dents et d’une glande oléifère, globuleux.

Floraison : à la fin du printemps (odeur peu agréable, faisant songer à celle de l’urine de chat), grandes panicules à odeur fétide. Petites fleurs mâles à 5 pétales, ou hermaphrodites pourvues de 5 et 10 étamines.

Couleur : Jaune verdâtre.

Fruits : samares ailées, rougeâtres.

Croissance : rapide.

Hauteur : 20 à 25 m.

Plantation : à l’automne.

Multiplication : drageons, rejets ou fragments de racine de préférence les sujets mâles.

Sol : ordinaire, de préférence léger, (acide ou alcalin, sec ou frais, pauvre ou fertile).

Emplacement : soleil ou mi-ombre.

Origine : des régions tempérées de Chine et des Moluques.

Entretien : couper les drageons, protéger du gel.

NB : Découvert par un jésuite italien dans la province de Nankin.

Son nom générique venant du moluquois « ailanto » signifiant l’arbre qui monte jusqu’au ciel. Acclimaté en Europe en 1751. Appelé à tort Vernis du Japon.

S’utilise pour la fixation des terres sablonneuses car son système radiculaire est étendu, il est donc à planter loin des habitations, il peut devenir envahissant, consulter la liste des espèces envahissantes.

Propriétés et utilisation

Attention c’est un arbre toxique pour les animaux et a été noté pour l’homme des réactions allergiques ou d’irritations à son contact – dermite, conjonctivite, maux de tête et son pollen peut être allergisant.

Son bois jaune léger est très cassant, il est employé en Asie pour la fabrication du charbon de bois, son écorce est riche en tanin.

L’ailante est utilisé dans les différentes pharmacopées asiatiques (chun pi) pour certains problèmes ophtalmiques, le traitement de l’asthme (enveloppe racinaire), cancer du sein, diarrhée et dysenterie (fruit), problème intestinaux, gastriques (enveloppe racinaires) pour traiter la malaria, les gonorrhées et les hémorroïdes.

Il aurait des propriétés antiseptiques, astringente, bastéricide, cardiaque, cathartique, béchique (toux), émétique, antispasmodique, analgésique, fébrifuge et taenifuge.

Il fait partie des traitements homéopathiques d’Europe. Le suc des racines serait un excellent révulsif, insecticide et raticide.

Le bombyx de l’ailante : philosamia cynthia (Attacus cynthius) ou Samia cynthia a été introduit par les soyeux girondins en 1845, pour remplacer le bombyx du mûrier et ainsi concurrence la soie chinoise.

Supporte bien la pollution atmosphérique et la sécheresse. Mais c’est une espèce envahissante, évitez les sujets femelles à cause des samares.

Autres espèces

Ailanthus excelsa Roxb, originaire de l’inde, Sri Lanka et Malaisie. 10 m de haut. Feuilles à folioles elliptiques et irrégulièrement dentées. Floraison jaune.

Ailanthus imberiflora, originaire d’Australie et de l’Inde.

Ailanthus integrifolia Lamk.

Ailanthus giraldii dode, originaire de Chine, découvert par un missionnaire italien Giraldi, 15 m, grandes feuilles composées de 31 à 41 folioles acuminées,, grandes samares. Zones : 6 à 10.

Ailanthus grandis Prain.

Ailanthus malabarica De Candolie, synonyme Ailanthus triphysa (Dennst).

Alston, originaire de l’Inde (canara) sa résine est utilisée pour le traitement des dysenteries (écorce fraîches) et bronchites, l’écorce est tonique, fébrifuge.

En voie de disparition dans de sud de l’Inde (Karnataka) ou il est utilisé comme combustible et surtout par un abattage intensif pour l’industrie des Allumettes.

Remèdes homéopathique qui œuvre au niveau du système immunitaire, aux symptômes de l’enflure du cou par les ganglions et les adénoïdes.

Ailanthus vilmoriniana dode, originaire de Chine occidentale, Maurice de Vilmorin fut le premier à le cultiver en Europe. 8 m. Feuilles pubescentes sur le revers, 17 à 35 folioles, acuminées et dentées à la base, zones 6 – 10.

 

Ailanthus triphysa

1210

Ailanthus triphysa

Classification de Cronquist (1981)

Règne

Plantae

Sous-règne

Tracheobionta

Division

Magnoliophyta

Classe

Magnoliopsida

Sous-classe

Rosidae

Ordre

Sapindales

Famille

Simaroubaceae

Genre

Ailanthus

 

Nom binominal

Ailanthus triphysa
(Dennst.) Alston.

Classification APG III (2009)

1211

Classification APG III (2009)

Clade

Angiospermes

Clade

Dicotylédones vraies

Clade

Rosidées

Clade

Malvidées

Ordre

Sapindales

Famille

Simaroubaceae

 

Synonymes

  • Adenanthera triphysa
  • Ailanthus malabarica

Distribution

On le trouve en Inde, au Sri Lanka, Chine, Malaisie, Birmanie, Thaïlande, Philippines, Indonésie et Vietnam. En Australie, on le trouve en Australie-Occidentale, au Queensland et au sud jusqu'à la rivière Clarence (Nouvelle-Galles du Sud).

Description

C'est un arbre de taille moyenne à feuilles persistantes atteignant 35 mètres de haut et un diamètre de 80 cm. Le tronc qui n'est pas renforcé à la base, est droit et cylindrique. L'écorce est grise, un peu rude et ressemble à du papier de verre au toucher.

Les feuilles sont pennées, courbes et falciformes étirées en pointe. Les nervures sont proéminentes, plus visibles sur la face inférieure de la feuille.

Les fleurs sont vert crème, la floraison a lieu de novembre en janvier en Australie. Le fruit est une samare, souvent groupée par trois.

Usages

La résine est utilisée à des fins médicinales en Inde. Le bois est également de valeur, léger, blanc et doux, il se travaille facilement.

 

1212

NOMS LOCAUX
 Birman (o-dein); Anglais (palle blanche); Hindi (muddhe
dhup, guguldhupa, pongilyam, perumaram, peddamanu, matti); indonésien
(selangke, kayu langit, ki pahit, kirontasi); Tamoul (pérumaram, pérou, mattipal);
Thaï (makkom, mayom-pa, mayom-hom); Nom commercial (maharuk, blanc
siris, palle blanche); Vietnamien (b [us] t, c [af] nom hom th [ow] m)


DESCRIPTION BOTANIQUE
Ailanthus triphysa est un arbre ou un arbuste à une tige. Fût cylindrique,
atteignant une hauteur de 30 m et un diamètre de 1,2 m. Rameaux recouverts de
nombreuses cicatrices de feuilles. Jeunes tiges pubescentes. Écorce grise, rugueuse, écorce interne,
1,3 cm d'épaisseur, jaune et fibreux.
Feuilles pennées, grandes de 45 à 60 cm de long, encombrées aux extrémités des branches; dépliants 5-
10 paires ovales, oblongues, en forme de faucille, effilées à la base, 7,5-15 x
2,5-5 cm, mince, brillante, glabre et glauque dessous, très oblique à
la base; pétiolules 1 cm de long.
Fleurs blanches, polygames en panicules axillaires laxes; pédicelles courts. Calice
lobes minute, pubescents, triangulaires, aigus. Pétales d'environ 0,4 cm de long,
glabre, oblong-lancéolé.
Fruit a samara, 5-7,5 cm de long, brun rougeâtre, membraneux, plat. La graine
compressée, circulaire.
Le nom générique «Ailanthus» provient de «ailanthos» (arbre du ciel), le
Nom indonésien pour Ailanthus moluccana.


LA BIOLOGIE
A. triphysa est monoïque et caduque. La floraison en Inde et au Népal est
entre février et mars, la fructification suit en avril-mai.

 

ÉCOLOGIE
A. triphysa est un arbre asiatique peu exigeant que l’on trouve dans les forêts de climax à feuilles persistantes humides des Ghâts occidentaux du Konkan.
North Kanara et Karnataka vers le sud jusqu'à Travancore.


LIMITES BIOPHYSIQUES
Altitude: 60-1 500 m
Température annuelle moyenne: 27 ° C
Précipitations annuelles moyennes: 1 920 mm
Type de sol: Préfère des sols légers / sableux bien drainés.

 

LES PRODUITS
Bois: Le bois sert à la fabrication de bateaux, d’allumettes, de chars de pêche et d’accessoires d’armement, par exemple. poignées d'épée et
gaines de lance.
Gomme ou résine: Une gomme est obtenue à partir de boutures de tige d’A. Triphysa.
Tanin ou colorant: colorant obtenu à partir des feuilles de la plante, noir satiné
Huile essentielle: Les huiles aromatiques sont obtenues à partir de l'écorce.
Médicaments: En Inde, les exsudats de racines, de feuilles, d’écorce et de gomme sont utilisés en tant que médicaments.


PRESTATIONS DE SERVICE
Ombre ou abri: Un fournisseur d'ombre utile.
Amélioration du sol: La décomposition des feuilles mortes par A. triphysa rétablit la fertilité du sol.
Ornemental: Arbre souvent planté à des fins esthétiques.
Culture intercalaire: Utilisé comme enjeu vivant pour soutenir le poivre noir (Piper nigrum).
Autres services: Les exsudats d'écorce et de gommes séchées sont brûlés comme de l'encens.

 

GESTION DES ARBRES
Le stock conteneurisé (généralement dans des sacs en polyéthylène, mais aussi dans des dresseurs de racines) est planté dans des fosses (cube de 15 à 20 cm) à 2 x 2 m
espacement avec le début des pluies, dans le cas de boisés monospécifiques. Pour répondre aux exigences de la culture intercalaire, le
l'espacement entre les lignes peut être modifié.
Les semis sont vulnérables aux mauvaises herbes et à l'ombre. Deux à trois désherbage peuvent être nécessaires au cours des premières années pour conserver la
plantation sans mauvaises herbes. Les engrais peuvent être appliqués à 30-40 g de N, 15-20 g de P2O5 et 15-20 g de K2O par an et par jeune arbre
de la deuxième année à la cinquième année et par la suite une fois en trois ans pour une plantation pure.
Si trop de branches latérales sont produites, l'élagage peut être pratiqué. Les arbres peuvent être abattus / récoltés sur
période de 8 à 10 ans. Le pollardage est recommandé pour gérer A. triphysa selon une rotation de 10 ans.


GESTION DU GERMPLASME
Les fruits de l'Ailanthus mûrissent en mars-avril, ce qui représente le moment idéal pour la collecte de semences. Les graines peuvent être stockées
pour seulement quelques mois.


LES INSECTES ET LES MALADIES
Ravageurs
Pépinière
: Les deux principaux insectes nuisibles sont les pousses Webber (Alteva fabriciella) et les défoliateurs (Eligma Narcissus). Tirer webber est
économiquement plus important, car cela endommagerait la pousse terminale et pourrait entraîner la formation de branches épicormiques. Il
peut être contrôlé par l'application de monocrotophos, de quinalphos ou de méthyle parathion à 0,05%
Jeunes plantations: Les deux espèces ci-dessus sont également les principaux ravageurs des jeunes plantations, mais les mesures de lutte peuvent ne pas coûter cher
efficace. Si nécessaire, 0,1% des insecticides ci-dessus peuvent être appliqués à l'aide d'un pulvérisateur à bascule. Tirer webber affecte la graine
production. Habituellement, les mesures de contrôle ne sont pas adoptées, mais tout insecticide recommandé dans la pépinière, peut être utilisé.

1213

Ailanthus triphysa graines pour la croissance. Aussi connu sous le nom d'Ailanthus malabarica, est un arbre de forêt tropicale à feuilles persistantes de taille moyenne à grand en Asie et en Australie. Le bois peut être utilisé pour le bois d'allumette et le contreplaqué. L'arbre est connu sous le nom de halmaddi en Inde, où sa résine, également appelée halmaddi, peut être utilisée dans l'encens. Des méthodes d’extraction inappropriées entraînaient la mort des arbres et, dès les années 90, le service forestier indien avait interdit l’extraction. Les noms communs en Australie incluent les haricots blancs et les cendres de fougère.
    Le bois peut être utilisé pour le bois d'allumette et le contreplaqué. Lorsque l'écorce est coupée, une résine collante est exsudée et devient cassante au séchage. Cette résine peut être utilisée à des fins médicinales et, en particulier, en raison de sa nature aromatique, elle peut être brûlée soit comme encens, soit directement, soit comme ingrédient dans des bâtons d'encens. En Inde. la résine d'encens s'appelle halmaddi, d'après le nom local de l'arbre lui-même.


 Noms communs:
Anglais: Maharukh, Kannada: Guggul Dhup, Malayalam: Perumaram, Perumarom, Dhup, Pongallyam, Pongilium, Matti, Mattipala, Mattipal Autres Matti, Perumaram, Pongilium, Tamil: Mattipal

Pionnier à tige unique, à croissance rapide, atteignant 30 m dans la forêt pluviale sèche, littorale et subtropicale au nord d’Iluka (NSW) avec de grandes feuilles composées jusqu’à 60 folioles asymétriques à la base.
A. altissima est dioïque, les fleurs mâles et femelles étant portées sur des individus différents. Les arbres mâles produisent trois à quatre fois plus de fleurs que les femelles, ce qui les rend plus visibles. De plus, les plantes mâles dégagent une odeur nauséabonde lors de la floraison pour attirer les insectes pollinisateurs. (Wiki)
Rameaux couverts de nombreuses cicatrices de feuilles. Jeunes tiges pubescentes. Écorce grise, rugueuse. Feuilles généralement avec une foliole terminale.
Les fleurs sont crème / vertes en panicules étroites des aisselles des feuilles supérieures. Novembre-janvier.
Le fruit est un samara à ailes sèches, brunâtre, mesurant jusqu'à 5 cm de long et généralement maintenu en groupe de trois. Ripe Mars-Avril.
Image: juvénile
Retour au sommet


Croissance rapide et rustique. Il développe une couronne ouverte ramifiée et ramifiée. La structure en branches de type candélabre et la calotte des folioles donnent à son feuillage un aspect plumeux. La sève de cette plante contient des alcaloïdes qui ont été utilisés pour des préparations médicinales.
Le genre, également originaire d’Asie, se trouve dans les forêts sempervirentes et humides des Ghâts occidentaux, depuis Konkan, North Kanara et Karnataka jusqu’à Travancore. Cultivé intensivement en Inde.
Le nom générique 'Ailanthus' vient de 'ailanthos' (arbre du paradis), nom indonésien pour Ailanthus moluccana, triphysa du grec "tri" trois et de la vessie "physa", faisant peut-être référence aux fruits aplatis ressemblant à la vessie, par groupes de trois.
Propager par semis direct ou élever dans des pépinières au tubestock. Les semis sont vulnérables aux mauvaises herbes et à l'ombre.


Un fournisseur d'ombre utile. La litière de feuilles rétablit la fertilité du sol. Souvent planté à des fins esthétiques.
Une autre espèce, A. altissima, est originaire du nord et du centre de la Chine et est une espèce envahissante largement présente ailleurs.

Le nombre d'espèces est contesté, certaines autorités acceptant jusqu'à dix espèces, tandis que d'autres en acceptent six ou moins. Les espèces comprennent:

Ailanthus altissima Chine
Ailanthus excelsa - Inde et Sri Lanka
Ailanthus integrifolia - Nouvelle Guinée, Australie
Ailanthus malabarica - Asie du sud-est
Ailanthus triphysa - Australie
Ailanthus vilmoriniana - Chine

Un papillon de soie, le papillon Ailanthus (Samia cynthia), vit sur des feuilles d'Ailanthus et produit une soie plus durable et moins chère que la soie de mûrier, mais de qualité inférieure. Les autres lépidoptères dont les larves se nourrissent d’Ailanthus comprennent Endoclita malabaricus. (WIKIPÉDIA.)

1214

1215

1216

1217

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire