Abies x arnoldiana

Abies arnoldiana a  été décrit pour la première fois en 1969 par Tor Nitzelius (né en 1914), communément appelé Arnold sapin. C'est un hybride de sapin de Corée (Abies koreana)   et de sapin de Veitch (Abies veitchii). 

Description. Les traits hérités du sapin de Veitch sont des aiguilles disposées en groupes ou en grappes. Les aiguilles mesurent jusqu'à 2 pouces (20-30 mm) de long avec des bandes stomatiques blanc craie. Cependant, comme le sapin coréen, la largeur des aiguilles est de 2-2,5 mm de large. Les cônes de graines sont cylindriques, de 5,5 à 6 cm (2 à 2,5 pouces) de long, de 2,5 cm (1 pouce) de large, maintenus debout sur les branches. Les couleurs des cônes vont du brun-violet au jaune-brun grisâtre.

Origine. En 1953, il a été cultivé dans le jardin botanique de Göteborg, en Suède à partir de graines obtenues à l'Arnold Arboretum, MA, États-Unis. 'Graciosa' et 'Violet' étaient les deux clones choisis comme type. Des hybrides similaires ont été produits dans des conditions artificielles induites par DT Poulsen au Danemark. Ceux-ci ont été prouvés pour posséder plus de vigueur avec des cônes plus intensément colorés qui sont produits plus tôt.

<em> Abies </ em> x <em> arnoldiana </ em>, un gros plan de détail de bourgeon.  |  Photo par Dax Herbst

 

<em> Abies </ em> x <em> arnoldiana </ em>, un gros plan sur le dessous détaillant les bandes stomatiques.  |  Photo par Dax Herbst