Abies sachalinensis

Abies sachalinensis, le sapin de Sakhaline, est une espèce de conifère de la famille des Pinacées (famille des pins). On le trouve dans l'île de Sakhaline et dans le sud des Kouriles ( Russie ), ainsi que dans le nord du Hokkaido ( Japon ). [2] La première découverte par un Européen a été faite par Carl Friedrich Schmidt (1832-1908), le botaniste Baltique allemand, sur l'île russe de Sakhaline en 1866, mais il ne l'a pas introduite en Europe. L'usine a été redécouverte par le collectionneur anglais Charles Maries en 1877 près d' Aomori sur l' île japonaise principale de Honshū , qui a d'abord pensé qu'il s'agissait d'une variété d' Abies veitchii .  Abies nephrolepis (sapin khingan) est connu pour être le parent le plus proche. Qui est sur le continent juste à l'ouest de la gamme de sapin de Sakhaline.

Abies sachalinensis

Abies sachalinensis1.JPG

État de conservation

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5a/Status_iucn3.1_LC.svg/220px-Status_iucn3.1_LC.svg.png
Préoccupation mineure  ( IUCN 3.1 )[1]

Classification scientifique

Royaume:

Plantae

Division:

Pinophyta

Classe:

Pinopsida

Commande:

Pinales

Famille:

Pinaceae

Genre:

Abies

Espèce:

A. sachalinensis

Nom binomial

Abies sachalinensis

 

 Description 

Grandit à 30m de hauteur avec des circonférences jusqu'à 100 cm. La couronne pyramidale, mais ont tendance à s'aplatir à mesure qu'ils vieillissent. Les branches sont longues et minces au cours de la vie.  À mesure que vous descendez vers des parties plus septentrionales de son habitat, elles tendent à se raccourcir.  Zone de rusticité de 5 (limite froide comprise entre -23,3 degrés C et -28,8 degrés C) 

Distribution 

On l'a vu au niveau de la mer jusqu'à 1.650m dans différentes régions, mais sur l'île de Sakhaline il se situe à 800-1.100 m d'altitude dans des peuplements purs ou dans des forêts mixtes avec Picea jezoensis (épicéa Yezo) et Picea glehnii autour de la limite des arbres. On le trouve également dans les basses altitudes avec des arbres feuillus y compris betula ermanii (bouleau d'Erman), Castanea crenulata, Kalopanax septemlobus (castor aralia), et mangnolia hypoleuca. 

Habitat 

Étés frais, hivers doux et précipitations autour de 1 500 mm. La moitié ou plus tombe pendant l'hiver.  Les sols ont tendance à être bien drainés et humides.  Ne se comporte pas bien dans les sols détrempés. Très tolérant à l'ombre quand il est jeune, la croissance est plus lente à l'ombre dense. Il aime les sols légèrement acides à un PH d'environ 5. 

Utilise 

Principalement exploité pour la production de pâte de bois pour l'industrie papetière. Il est utilisé pour les cultures dans les jardins et les arboretums en Russie , en Europe du Nord, en Angleterre et aux États-Unis  L'Abies Sachalinesis est utilisé pour mourir / bronzer, huiles essentielles, fibres, bois et médecine. Il est également fait dans des produits tels que des boîtes, des caisses, des palettes, des poteaux, des enjeux, des clôtures, des lambris et de la menuiserie (extérieur / intérieur).  C'est une espèce de plantation importante à Hokkaido , tandis que les autres espèces d'Abies ne sont pas utilisées pour la plantation 

Ecorce / aiguille 

L'écorce est blanc grisâtre, à mesure qu'elle vieillit, l'écorce commence à devenir rugueuse au toucher. Les aiguilles recouvrent les pousses au-dessus et sur les côtés de l' Abies veitchii . La longueur de l'aiguille est comprise entre 0,5 et 1,4 pouce (1,2-3,5 cm) et entre 0,04 et 0,05 pouce (1-1,2 mm). Texture douce avec une couleur vert frais brillant. 

Semis / cônes 

Les cônes de graines sont cylindriques, de 2-3,2 pouces de long et de 1-1,2 pouce de large. Lorsque les jeunes couleurs des cônes sont bruns à violet foncé, à mesure qu'ils mûrissent, ils deviennent bleu-noir à brun-noir. 

Système racinaire 

Forme des systèmes radiculaires de surface à cause des sols humides. Lorsque les sols sont très saturés, les racines forment une racine pivotante bien développée [10]

Menaces 

Il n'y a pas eu de menaces pour cette espèce. Les peuplements anciens voient la plus grande pression de l'exploitation forestière à l'extérieur du Japon. 

Noms communs

Sapin de Sakhaline, a (akatodo) [Japonais], Пихта сахалинская (pixta sakhalinskaya) [Russe].

Notes taxonomiques

C'est l'une des 8 espèces de la section Balsamea, qui comprend tous les sapins d'Extrême-Orient japonais et russes, ainsi que Abies balsamea et A. lasiocarpa en Amérique du Nord. Le sapin de Sakhaline est probablement le plus étroitement apparenté à A. nephrolepis, qui occupe les habitats du continent juste à l'ouest de l'aire de répartition d’A. Sachalinensis.

Il y a quatre variétés décrites, y compris le type, avec la synonymie comme suit:

A. sachalinensis var. sachalinensis

  • A. veitchii var. sachalinensis F. Schmidt 1868;
  • Pinus sachalinensis (F. Schmidt) Vossin, Putlitz et Meyer 1913;
  • A. nephrolepis subsp. sachalinensis (F. Schmidt) VN Voroshilov 1991;
  • A. homolepis var. tokunaiae Carrière 1855;
  • A. akatodo Miyabe ex Sargent 1893;
  • A. sachalinensis var. corticosa Tatew. 1935;
  • A. sachalinensis f. corticosa (Tatew.) Hayashi 1960

A. sachalinensis var. gracilis (Kom.) Farjon 1990

  • A. gracilis Kom. 1901
  • A. siberica var. gracilis (Kom.) Patschke 1935

A. sachalinensis var. Mayriana Miyabe & Kudo 1919

  • A. mayriana (Miyabe et Kudo) Miyabe et Kudo 1920

A. sachalinensis var. nemorensis Mayr. 1890

  • Pinus sachalinensis var. nemorensis (Mayr.) Vossin, Putlitz & Meyer 1913;
  • A. nemorensis (Mayr.) Miyabe et Kudo 1915;
  • A. wilsonii Miyabe & Kudo 1919;
  • A. sachalinensis var. wilsonii (Miyabe & Kudo) Viguié & Gaussen 1929.

La description

Arbres à 30 m de haut et 100 cm de DHP, généralement avec un seul fût rond droit. Couronne pyramidale, souvent aplatie dans les vieux arbres, composée de longues branches minces horizontales ou ascendantes. Ecorce d'abord gris brunâtre, lisse, avec des cloques de résine; avec l'âge devenant une mosaïque de plaques irrégulières gris-brun. Rameaux minces, raides, bruns, faiblement striés et rainurés, avec une pubescence minuscule brun-rouge; cicatrices foliaires petites et circulaires. Bourgeons ovoïdes, petits, très résineux, les écailles des bourgeons persistent plusieurs années. Feuilles disposées en spirale, feuilles supérieures couvrant la tige, 12-35 × 1,2-1,5 mm, tordues à la base, linéaires, aplaties, rainurées et vert foncé brillant sur la surface supérieure, avec une nervure médiane et deux bandes stomatiques en dessous; apex émarginé ou obtus, avec peu ou pas de stomates sur la face supérieure. Cônes de pollen latéraux, densément groupés, 1 cm de long, jaune avec des microsporophylles rouges. Cônes de la graine latéraux, souvent surpeuplés, ellipsoïdes-cylindriques à sommet aigu à obtus, 5-8 × 2-3 cm, brun foncé à maturité, avec écailles réniformes de 10 × 16 mm, pubescentes sur la surface exposée, et 10-13 mm de long bractées incluses ou exsertes et recourbées. Graines de 6 mm de long, brunes avec des taches noires, avec une large aile noire de 5 × 5 mm (Farjon 2010 ).

Les variétés peuvent être distinguées comme suit ( Farjon 2010 ):

Variété

Écorce

Gaines en résine

Cônes de graines immatures

Gamme

A. s. var. Sachalinensis

Gris ou gris brunâtre

Médian

Violet foncé quand il est immature; bractées exsertes

Hokkaido, Kouril Is., Sakhaline

A. s. var. gracilis

Gris

Marginal

Violet lorsqu'il est immature; bractées exsertes

Kamtchatka

A. s. var. Mayriana

Lisse pâle gris

Médian

Violet clair lorsqu'il est immature; bractées exsertes

Hokkaido, Sakhaline

A. s. var. Nemorensis

Gris

Médian

Bractées incluses

Hokkaido, Sakhaline

Distribution et écologie

Russie: Sakhaline, les îles Kouriles du sud et une petite base au Kamtchatka; Japon: Hokkaido. Se produit à des altitudes allant du niveau de la mer jusqu'à 1 650 m; le climat est maritime froid, et les sols sont bien drainés mais toujours humides. Sur Sakhaline, elle se rencontre principalement à 800-1 100 m d'altitude dans des peuplements purs ou dans une forêt mixte avec Picea jezoensis, Picea glehnii et Larix gmelinii var. japonica ou, près de la limite forestière, Pinus pumila. À des altitudes plus basses, il coexiste avec des arbres feuillus tels que Betula ermanii, Acer spp. Quercus mongolica var. grossesserata, Castanea crenulata, Kalopanax septemlobus, et Magnolia hypoleuca (Farjon 2010).

Données de distribution de la base de données BRAHMS de Conifères du monde et GBIF.org , toutes deux téléchargées en 2017.11.04. Les occurrences citées par Semerikova et Semerikov (2007) sont également montrées. Les variétés de A. sachalinensis ont un code de couleur: orange pour var. sachalinensis, bleu pour var. mayriana, jaune pour var. gracilis, et rouge pour les spécimens sans variété indiquée. Notez qu'aucune de ces collections ne rapporte var. nemorensis. Cliquez sur chaque occurrence pour plus d'informations.

Var. gracilis n'est connu que dans un petit bois (0,2 km² ) dans la vallée de Semyachik, dans l'est du Kamtchatka (au sein de Kronotsky Zapovednik); il a probablement été introduit ici par des autochtones il y a quelques centaines d'années (Harkevich et Kachura 1981), mais il peut s'agir d'une occurrence relictuelle tertiaire, auquel cas ce serait une anomalie biogéographique extrême ( Farjon 2010 ); Abies est par ailleurs inconnu au Kamtchatka.

Le recrutement chez cette espèce dépend du bois mort, c.-à-d. Que la plupart des semis recrutent sur des billes tombées (Lian et al., 2008). Une dépendance similaire est observée chez Picea sitchensis et Tsuga heterophylla dans le nord-ouest du Pacifique.

L'espèce (variété non précisée) est rustique jusqu'à la zone 5 (limite de rusticité entre -28,8 ° C et -23,3 ° C) ( Bannister et Neuner 2001 ).

Wilson ( 1916 ) dit qu'il est abondant à Hokkaido, parfois dans des peuplements purs mais généralement avec Picea jezoensis et des feuillus à feuilles caduques, ou, dans la partie nord de l'île, avec Picea glehnii . A Sakhaline (qui était à l'époque japonaise, au sud de 50 ° N), il a constaté qu'il "couvre des superficies énormes" avec Picea jezoensis et Larix gmelinii var. japonica, principalement sur les pentes de basse montagne.

Grand arbre

Wilson ( 1916 ) dit que les plus gros arbres qu'il a trouvés étaient «sur les pentes de Shiribeshi-san près de la ville de Kutchan jusqu'à 1000 m d'altitude» et atteignaient 250 cm de circonférence (environ 80 cm de dhp) et 30 m de haut.

Ethnobotanique

Cette espèce est exploitée pour la pulpe (le bois est de mauvaise qualité). Il est rarement considéré comme un arbre ornemental et ne pousse que bien dans les arboretums qui connaissent des hivers suffisamment froids pour le forcer à entrer en dormance en hiver ( Farjon 2010 ).

Remarques

L'épithète sachalinensis se réfère à l'île de Sakhaline, la localité type, où il a été découvert à la science par le botaniste allemand Carl Freidrich Schmidt en 1866.

 

 

Abies sachalinensis

Auteur

(F.Schmidt) Mast. 1879

Synonymes

veitchii var. sachalinensis F. Schmidt 1868 
nephrolepis subsp sachalinensis (F. Schmidt) Voroshilov 1991
homolepis var. tokunaiae Carr. 1855
var. corticosa Tatew. 1935
f. corticosa (Tatew.) Hayashi 1960
akatodo Miyabe ex Sarg. 1893 nom. subnud.

Noms locaux

sapin de Sachaline ; todo ;

Distribution

Sibérie orientale, Kamchatka, Japon (Hokkaido), Iles Kuriles et Sachaline ; atteint 1600 m ; introduit en Europe en 1878 ;

Taille et port

atteint 40 m pour un tronc de 1 m, mais a le plus souvent environ 15 m à l'âge adulte ;

Feuilles

1,5-3,5 cm ; droites et étroites, dégageant une odeur d'huile de cèdre ; apex arrondi ou échancré ; face sup. vert franc sans stomates ; 2 bandes de 7-9 lignes de stomates chacune dessous ; en brosse rabattue vers l'extrémité du rameau ; canaux résinifères médians ;

Cônes mâles

10-15 mm, rouges ;

Cônes femelles

cône de 5 à 8 cm sur 2-2,5 ; d'abord de brun verdâtre à violacé foncé ou presque noir, puis brun pourpré ; sessile ; bractées vert jaunâtre à brun rougeâtre, souvent cachées, parfois un peu sorties et pendantes ; écailles finement pubescentes ; graine de 5-6 mm à aile pourpre plus courte ; 4-5 cotylédons ;

Ecorce, rameaux, bourgeons

écorce d'abord gris blanc, lisse, puis gris roussâtre chez l'adulte, avec lenticelles de résine brun orange, devenant parfois fissurée et rugueuse ; rameau de 1 an gris brun, pubescent ; bourgeons petits (3-5 mm), bleuâtres, très résineux, globuleux, à écailles pubescentes ;

Habitat et culture

rustique (zone 6) ; toutes terres ; croissance lente ; les graines donnent des plants petits et touffus ; débourre très tôt et donc craint les gelées tardives ;

Divers

-- section Balsamea ; 
-- proche de A. sibirica Ledeb. ;

Sous-espèces et variétés

-- var. mayriana Miyabe et Kudo 1919 
A. mayriana (Miyabe et Kudo) Miyabe et Kudo 1920
écorce adulte gris blanchâtre restant toujours lisse, feuilles un peu plus courtes, cônes un peu plus grands et plus clairs ; bractées vert jaunâtre très sorties ; graine à aile brune ; Hokkaido, Sachaline ; 

-- var. nemorensis Mayr 1890
A. nemorensis (Mayr) Miyabe et Kudo 1915
A. wilsonii Miyabe et Kudo 1919
A. sachalinensis var. wilsonii (Miyabe et Kudo) Vig. et Gauss. 1929
à bractées incluses ; sud de Sachaline et Hokkaido ; en fait c'est le type ; 

-- var. gracilis (Komarov) Farjon 1990
A. gracilis Komarov 1901
A. sibirica var. gracilis (Kom.) Patschke 1913
à aiguilles plus plates et canaux résinifères marginaux ; Kamchatka, rare ; voir aussi A. nephrolepis ;

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire