Abies procera

Abies procera

Abies procera1.jpg

État de conservation

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5a/Status_iucn3.1_LC.svg/220px-Status_iucn3.1_LC.svg.png
Préoccupation mineure  ( IUCN 3.1 )[1]

Classification scientifique

Royaume:

Plantae

Division:

Pinophyta

Classe:

Pinopsida

Commande:

Pinales

Famille:

Pinaceae

Genre:

Abies

Espèce:

A. procera

Nom binomial

Abies procera
Rehder

Abies Procera gamme carte 4.png

Gamme naturelle d' Abies procera

Synonymes [2]

  • Abies nobilis (Douglas ex D.Don) Lindl. nom. Illeg.
  • Picea nobilis (Douglas ex D.Don) Loudon
  • Pseudotsuga nobilis (Douglas ex D.Don) WRMcNab
 

Abies procera , le sapin noble ,   aussi appelé le sapin rouge  et Christmastree,   est un western nord - américain de sapin , originaire de la chaîne des Cascades et chaîne côtière de montagnes du nord ouest extrême Californie et ouest de l' Oregon et de Washington dans le États-Unis . C'est un arbre de haute altitude, se situant généralement à une altitude de 300 à 1 500 mètres (980 à 9 920 pieds), atteignant rarement la limite des arbres .

Description 

Abies procera est un grand arbre à feuilles persistantes atteignant 40-70 m (130-230 pi) de haut et 2 m (6,5 pi) de diamètre de tronc, rarement jusqu'à 90 m (295 pi) de hauteur et 2,7 m (8,9 pi) de diamètre,  avec une couronne conique étroite. L’écorce des jeunes arbres est lisse et grise avec des cloques de résine , devenant rouge-brun, rugueuse et fissurée sur les vieux arbres. Les feuilles sont en forme d'aiguilles, de 1-3,5 cm de long, bleu-vert glauque au-dessus et en dessous avec de fortes bandes stomatiques , et une pointe émoussée à entaillée. Ils sont disposés en spirale sur la pousse, mais torsadés légèrement en forme de s pour être relevés au-dessus de la pousse. Les cônes sont dressés, de 11 à 22 cm (4,3 à 8,7 po) de long, avec les écailles violettes presque complètement cachées par les longues écailles de bractées jaune-vert exsertes; Maturation brune et se désintégrant pour libérer les graines ailées à l'automne.

L'épithète spécifique procera signifie "grand". 

Abies procera est très proche du sapin rouge (Abies magnifica), qui le remplace plus au sud-est dans le sud de l'Oregon et la Californie, se distinguant par le fait que les feuilles ont une rainure le long de la nervure médiane supérieure; le sapin rouge ne le montre pas. Le sapin rouge tend également à avoir les feuilles moins serrées, l'écorce des pousses étant visible entre les feuilles, tandis que la pousse est largement cachée dans le sapin noble. Les cônes de sapin rouge ont aussi des bractées plus courtes, sauf chez Abies magnifica var. shastensis ; cette variété est considérée par certains botanistes comme un hybride entre le sapin noble et le sapin rouge.

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Abies_procera_cone.jpg/200px-Abies_procera_cone.jpg

    Cône

     

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Weibliche_Zapfen_der_Edeltanne_%28Abies_procera%2902.JPG/133px-Weibliche_Zapfen_der_Edeltanne_%28Abies_procera%2902.JPG

    Cône

     

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6b/Abies_procera.jpg/177px-Abies_procera.jpg

    Feuillage

Utilise 

Le sapin noble est un arbre de Noël populaire.

Le bois est utilisé à des fins structurelles générales et de fabrication de papier.

Abies procera

Noms communs

Sapin noble ou rouge, mélèze ( Peattie 1950 ).

Notes taxonomiques

Syn: Abies nobilis (Douglas ex D. Don) Lindley 1833, pas A. Dietrich 1824 (Hunt 1993). Hybride extensivement avec A. magnifica dans le nord de la Californie; voir la discussion sous Abies magnifica .

La description

Arbres à 80 m de haut et 220 cm de dhp; "écorce spiralée, écorce brun grisâtre, devenant épaisse et profondément sillonnée (sillons et arêtes de même largeur) et brun rougeâtre (surtout rougeâtre lorsque les plaques s'écaillent) .Branches divergeant du tronc à angle droit, raides, rameaux brun rougeâtre, finement bourgeons cachés par les feuilles, havane, ovoïde, petit, non résineux, apex arrondi, écailles basales courtes, larges, équilatéralement triangulaires, pubescentes au centre, non résineuses, marges entières à créneler, apex pointu. 3 (3,5) cm × 1,5-2 mm, portion proximale souple, 1 rang, souvent appressée à la brindille pendant 2-3 mm (mieux vu sur la surface abaxiale de la brindille), partie distale divergente, section transversale plate, avec nervure médiane saillante proéminente abaxialement, avec ou sans rainure adaxiale, ou coupe transversale à 4 côtés sur branches fertiles; légèrement turpentinelike; surface abaxiale avec 2-4 bandes glauques, chaque bande avec (4) 6-7 rangées stomatiques; surface adaxiale vert bleuâtre, avec 0-2 bandes glauques, chaque bande avec 0-7 rangées stomatiques à mi-feuille; apex arrondi à entaillé; feuilles sur les branches fertiles à 4 côtés avec 4 bandes de stomates ci-dessous; canaux de résine petits, près des marges et couche épidermique abaxiale. Cônes de pollen à la pollinisation ± violet, ± rouge ou brun rougeâtre. Cônes de graines oblongues-cylindriques, de 10-15 × 5-6,5 cm, vertes, rouges ou mauves, recouvertes de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessiles, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 chaque bande avec (4) 6-7 rangs stomatiques; surface adaxiale vert bleuâtre, avec 0-2 bandes glauques, chaque bande avec 0-7 rangées stomatiques à mi-feuille; apex arrondi à entaillé; feuilles sur les branches fertiles à 4 côtés avec 4 bandes de stomates ci-dessous; canaux de résine petits, près des marges et couche épidermique abaxiale. Cônes de pollen à la pollinisation ± violet, ± rouge ou brun rougeâtre. Cônes de graines oblongues-cylindriques, de 10-15 × 5-6,5 cm, vertes, rouges ou mauves, recouvertes de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessiles, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 chaque bande avec (4) 6-7 rangs stomatiques; surface adaxiale vert bleuâtre, avec 0-2 bandes glauques, chaque bande avec 0-7 rangées stomatiques à mi-feuille; apex arrondi à entaillé; feuilles sur les branches fertiles à 4 côtés avec 4 bandes de stomates ci-dessous; canaux de résine petits, près des marges et couche épidermique abaxiale. Cônes de pollen à la pollinisation ± violet, ± rouge ou brun rougeâtre. Cônes de graines oblongues-cylindriques, de 10-15 × 5-6,5 cm, vertes, rouges ou mauves, recouvertes de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessiles, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 apex arrondi à entaillé; feuilles sur les branches fertiles à 4 côtés avec 4 bandes de stomates ci-dessous; canaux de résine petits, près des marges et couche épidermique abaxiale. Cônes de pollen à la pollinisation ± violet, ± rouge ou brun rougeâtre. Cônes de graines oblongues-cylindriques, de 10-15 × 5-6,5 cm, vertes, rouges ou mauves, recouvertes de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessiles, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 apex arrondi à entaillé; feuilles sur les branches fertiles à 4 côtés avec 4 bandes de stomates ci-dessous; canaux de résine petits, près des marges et couche épidermique abaxiale. Cônes de pollen à la pollinisation ± violet, ± rouge ou brun rougeâtre. Cônes de graines oblongues-cylindriques, de 10-15 × 5-6,5 cm, vertes, rouges ou mauves, recouvertes de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessiles, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 recouvert de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessile, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2 recouvert de bractées vertes, à maturité brune (bractées claires et écailles foncées), sessile, apex arrondi; échelles ca. 2,5 x 3 cm, pubescent; bractées exsertes et réfléchies sur des écailles. Graines 12 × 6 mm, corps brun rougeâtre; aile légèrement plus longue que le corps, brun clair à paille; cotylédons (4) 5-6 (7). 2n = 24 "( Hunt 1993 ).

Hunt (1993) distingue A. procera d’A. magnifica d’après cette clé:

Écailles de bourgeons basales pubescentes partout; cônes de graines 15-20 cm, bractées incluses ou exsertes; surface adaxiale des feuilles généralement sans rainure longitudinale.

A. magnifica

Bourgeon basal écaillé pubescent centralement, glabre aux bords; cônes de graines 10-15 cm, bractées exsertes; surface adaxiale des feuilles habituellement avec rainure longitudinale.

A. procera

Distribution et écologie

Etats-Unis: Washington, Oregon et Californie à 60-2700 m d'altitude dans des forêts mixtes de conifères ( Hunt 1993 ). Voir aussi Thompson et al. (1999) . Hardy à la zone 5 (limite de rusticité entre -28,8 ° C et -23,3 ° C) ( Bannister et Neuner 2001 ).

Répartition d' Abies procera (vert), A. magnifica (rouge) et A. magnifica var. shastensis (orange). Données de l' USGS (1999) .

Cette espèce est exceptionnellement résistante au vent, modérément tolérante à l'ombre, non tolérante au feu, mais très bien dans des conditions de forte luminosité. Ainsi, il tend à occuper des emplacements distinctifs sur le paysage et à être un concurrent très efficace dans des endroits qui offrent des conditions appropriées. Il s'agit notamment de situations exceptionnellement venteuses, comme dans la Columbia River Gorge ou sur des crêtes montagnardes et subalpines. A. procera a également prospéré suite à l'éruption du mont. St. Helens en 1980 (photos à droite). L'explosion associée à l'éruption a dénudé le paysage sur une vaste zone principalement du nord à l'est de la montagne, mais de nombreux A. procera les semis et les gaules ont survécu à la destruction parce qu'ils étaient protégés sous la couverture de neige dense existant à l'époque (mi-mai). En quelques années, ces arbres ont semé et maintenant A. procera est répandu sur des sites appropriés dans la zone de dynamitage.

Grand arbre

Cette espèce contient les plus gros arbres jamais recensés à Abies. Actuellement, le plus grand connu est un arbre de 82,9 m de hauteur et de 253 cm de dhp, avec un volume de bois estimé de 126 m 3 ; il pousse dans la zone naturelle de recherche Goat Marsh près du mont. St. Helens à Washington ( Van Pelt 2001 ).

Le spécimen le plus grand jamais observé était de 72,6 m de haut, 275 cm de diamètre, 12,5 m de tiges étalées, 174,3 m 3 de tiges mesurées en 1988; également dans la zone naturelle de recherche de Goat Marsh ( Van Pelt 1996 ). Cet arbre est mort probablement en 2009 (courriel de R. Van Pelt, 2012.10.12).

Le plus grand arbre connu mesure 89,9 m de hauteur, 192 cm de diamètre, 13 mm de tiges étalées, 87,7 m 3 de tiges en 1989; également dans la zone naturelle de recherche de Goat Marsh ( Van Pelt 1996 ). Le plus grand jamais mesuré mesurait 99,06 m (le plus grand arbre d’Abies jamais enregistré). Il a grandi près de Harmony Falls au nord-est du mont. St. Helens. La forêt de cette région a été détruite lors de l'éruption du 18 mai 1980 ( Van Pelt 2001 ).

Plus ancien

La chronologie des cernes de l'ITRDB WA028 couvre 1655-1976, 321 ans, et est probablement dérivée de matériel d'arbres vivants. Burns et Honkala (1990) rapportent des âges> 300 ans sans données à l'appui.

Dendrochronologie

Il y a la chronologie des cernes mentionnée ci-dessus. L'espèce a vu une utilisation limitée. Les applications ont inclus l'analyse des isotopes stables pour déduire la variation climatique, l'étalonnage sur une année de l'échelle de temps radiocarbone, le changement structurel de la forêt en réponse au chablis, et le déclin forestier dû au dépôt de cendres volcaniques. Pour plus de détails, consultez la Bibliographie de la dendrochronologie .

Ethnobotanique

Le bois était autrefois utilisé pour les avions et les échelles, dans les deux cas car il est léger, solide et peut être courbé loin avant de se rompre. Il est toujours considéré comme l'un des meilleurs sapins pour le bois d'œuvre en raison de la force du bois clair et légèrement grainé.

Observations

Le stand RAT Goat Marsh, mentionné ci-dessus, vaut bien une visite. Quelques beaux peuplements peuvent être trouvés dans le parc national de Mount Rainier.

Remarques

Cette espèce porte bien son nom, car elle est probablement la plus grande de tous les Abies en termes de diamètre, de hauteur et de volume de bois. Il a d'abord été découvert par le légendaire explorateur botaniste David Douglas , qui pousse dans les montagnes du côté nord de la gorge du fleuve Columbia, où des peuplements exceptionnels peuvent encore être trouvés. Il aime les sites venteux parce que c'est l'un des arbres les plus éoliens, se balançant magnifiquement même dans les vents les plus hurlants de l'hiver.

Description de cette image, également commentée ci-après

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire