Abies pinsapo var. Marocana

Le sapin marocain est limité à deux petites forêts dans les montagnes du Rif au nord du Maroc où, sur une période de 60 ans, il a subi une baisse de 70%.

La description

Habitude

Arbre à 30m de haut, dhp 1-1.5m; tronc droit mais parfois fourchu ou tordu; couronne étroitement conique chez les jeunes arbres et irrégulière chez les arbres matures. Écorce lisse et gris foncé chez les jeunes arbres, rugueuse et écailleuse dans les vieux arbres. Branches, inférieures incurvées vers le bas, ascendantes vers le haut, rameaux très rigides, brun rougeâtre ou brun verdâtre, bourgeons végétatifs ovoïdes-globuleux, 5-6 x 4-4,5 mm, verdâtres à brun-violet

Feuillage

Les feuilles disposées autour de la pousse pectinally, ceux ci-dessous pliés vers l'arrière; 1-1,8 cm, coriaces, raides, aigus (feuilles entièrement exposées); gris-vert terne ou bleu-gris avec deux larges bandes stomatiques de gris-vert ou blanc bleuâtre terne sur chaque surface.

Cônes

Cônes de pollen mâles entassés le long du dessous des pousses, brun foncé, s'ouvrant en rouge cerise. Cônes femelles, 10-18 x 3,5-5 cm, rétrécis brusquement à l'apex, violet verdâtre à l'état immature, mûrissant à l'obscurité ou brun clair.

Les caractères clés

C'est l'une des deux variétés, l'autre étant A. pinsapo var. pinsapo (traité sur une page séparée), qui est originaire du sud de l'Espagne. Les différences entre ces deux variétés sont légères; en var. pinsapo les feuilles ne sont pas disposées autour de la pousse pectinately mais sont disposées radialement et perpendiculairement de la pousse; les feuilles (entièrement exposées) sont normalement obtuses au sommet. Les cônes femelles sont beaucoup plus gros, 9-14 x 3-4 cm. A. pinsapo var. Le marocana est parfois traité comme une espèce séparée (A. marocana Trab.) et la population de Tissouka a été reconnue comme étant soit A. pinsapo var. tazaotana (Cozar ex Hug Del Vill.) Pourtet.

Distribution

Cette variété est limitée à une petite partie des montagnes du Rif au nord du Maroc. Les principaux stands sont presque contigus sur les montagnes de Sfiha Tell, Tissouka, Lakraa, Talassemtane, Bouslimane, Taloussisse, Fahs et Kharbouch. Il y a aussi une sous-population isolée au mont Tazaot. La zone d'occurrence estimée est de 75 km² avec une superficie estimée à 28 km².

Habitat et écologie

Abies pinsapo var. marocana se rencontre dans la zone bioclimatique humide méditerranéenne. La pluviométrie annuelle moyenne est de 1500 mm (Benabid, 1983), augmentant à 1900 mm à une altitude de 1700 mm. Les peuplements se trouvent généralement sur les pentes calcaires dolomitiques exposées au nord des crêtes montagneuses. La fourchette altitudinale optimale se situe entre 1400 et 1800m, où les principaux arbres associés sont Acer granatenseQuercus fagineaQ. ilexQ. rotundifoliaIlex aquifolium et Taxus baccata. La flore terrestre associée comprend Hedera marocanaEuphorbia charabiasDigitalis purpureavar.maurtanica et Paeonia coriacea. Entre 1800 et 2000 mm. Abies est présent chez Cedrus AtlanticPinus nigra et Pinus pinaster. Au-dessus de 2000 m, les sommets des montagnes sont typiquement dominés par des espèces xérophytiques, dont Berberis hispanicaBupleurum spinosum et Rosa micrantha, d'autres espèces incluent Crataegus laciniataRosa micranthaRubus ulmifolius et Viburnum tinus.

Utilisations humaines

Le bois du sapin marocain a été utilisé dans la construction de maisons. Les huiles essentielles obtenues à partir des graines de cette espèce sont utilisées dans la médecine traditionnelle marocaine pour traiter les affections respiratoires (Hmamouchi, 1999), la forte proportion de limonène récemment découverte dans l'huile suscite un intérêt potentiel pour l'industrie des parfums (Based, 2006).

État de conservation

Statut global et justification

A2acd en danger; B1ab (i, ii, iii, v) + 2ab (i, ii, iii, v)

Le sapin marocain a subi une baisse de 70% entre 1938 et 1994 en raison de l'exploitation forestière, des incendies et des défrichements associés à une population rurale croissante, à une expansion de l'agriculture et à la culture du cannabis (Emberger, 1938; et al. 1998). En 1977, la plupart des forêts de Jebel Tazaot ont été détruites par le feu. Un deuxième incendie en 2002 a endommagé une partie de la forêt restante et il y a eu peu de régénération depuis (Estéban, 2010). Bien que les peuplements restants se trouvent dans un parc national, la déforestation associée à la culture du cannabis dans les zones entourant les sapinières reste un problème. Bien que la zone d'occurrence soit inférieure au seuil de 100 km² pour les espèces en danger critique d'extinction, il existe deux emplacements et les sous-populations restantes ne sont pas gravement fragmentées. La zone d'occupation estimée est de 28 km².

Actions de conservation

Une étude réalisée par le Ministère de l'Agriculture marocain à travers l'Administration des Eaux et Forêts et Conservation des Sols (AEFCS, 1996) et financée par la Banque Africaine du Développement a permis la création du Parc Naturel Talassemtane de 60 000 ha pour protéger les zones restantes. Sapin marocain (Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, 2004). En 2006, le parc naturel de Talassemtane a été inclus dans la première réserve intercontinentale de la biosphère méditerranéenne de l'UNESCO.

Nom scientifiqueAbies pinsapo var. marocana  (Trab.) Ceballos et Bolaño 1928

Synonymes: Abies marocana Trab., Abies pinsapo subsp. Marocana (Trab.) Emb. & Maire, Picea marocana (Trab.) Trab.

Noms communs: sapin marocain, sapin du Rif, Sapin du Maroc (français)

 

La description

Arbre de 20-30 m de haut, avec un tronc de 0,8 (-1,5) m de diamètre. Écorce brun grisâtre, devenant profondément striée et sillonnée avec l'âge. Rameaux glabres, souvent brillants, rainurés entre les bases des feuilles. Écailles de bourgeon lâches, à bords lisses, résineux. Aiguilles serrées au-dessus des ramilles, avec des canaux de résine peu profonds (0,6-) 1-2 (2,5) cm de long, vert foncé brillant au-dessus. Feuilles plus ou moins pectinally disposés, en particulier sur les branches inférieures, aiguë à acuminé, les canaux de résine marginale. Cônes de pollen 5-7 (-15) mm de long, violet rougeâtre. Cônes de graines de 10 à 18 cm de longueur, de 3,5 à 5 cm de largeur, verdâtres, jaunâtres ou brun rougeâtre lorsqu'ils sont jeunes, de maturité jaunâtre à brun violacé. Corps de graine de 7-10 mm de long, l'aile jusqu'à 1,5 fois plus longue.

Montagnes du Rif près de Chefchaouen, Maroc; 1 400-2 000 m.

 

État de conservation

Liste rouge Catégorie et critères: En voie de disparition

(Abies pinsapo var. Marocana a actuellement une distribution très limitée et est menacé par les incendies, le défrichement des forêts et la dégradation de l'habitat. Il a également connu un déclin important dans un passé récent. Tandis que la zone d'occurrence est inférieure à 100 km² Il y a deux emplacements et les sous-populations restantes ne sont pas très fragmentées dans le contexte des plus récentes lignes directrices de l'UICN (UICN 2010) .La zone d'occupation estimée est de 28 km² et la population a diminué d'environ 70%. entre 1938 et 1994 en raison de l'exploitation forestière, des incendies et du défrichement des forêts.

 

 

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire