Puccinia striiformis f. sp. Hordei - La rouille rayée de l'orge 

La rouille rayée de l'orge est une maladie fongique de l’orge causée par Puccinia striiformis f. sp. hordei. une forma specialis de Puccinia striiformis . Il a été détecté pour la première fois aux États-Unis en 1991, dans le nord et l'est de l' Idaho en 1993. En 1995, il a été détecté pour la première fois dans l'ouest de Washington et l'ouest de l' Oregon et est actuellement considéré comme bien établi là-bas.  La maladie se développe initialement à un petit loci dans un champ et se propage rapidement et a causé des pertes importantes dans les régions où les conditions climatiques sont fraîches et humides.

Puccinia striiformis f.sp. hordei

Classification scientifique

Royaume:

Champignons

Division:

Basidiomycota

Classe:

Pucciniomycètes

Ordre:

Pucciniales

Famille:

Pucciniacées

Genre:

Puccinia

Espèce:

P. striiformis

Sous-espèces:

P. s. f.sp. hordei

Nom trinomial

Puccinia striiformis f.sp. hordei

Rouille rayée

Agents causaux

Puccinia striiformis f. sp. hordei

Hôtes

orge

Code OEPP

PUCCST

Distribution

États-Unis (Idaho, Washington, Oregon)


Symptômes

Les infections produisent des pustules linéaires jaune orangé qui apparaissent sur les feuilles et / ou les têtes. À mesure que la maladie progresse, les pustules se fusionnent pour former de longues rayures entre les nervures des feuilles . Sur les cultivars sensibles, les limbes entiers des feuilles peuvent être recouverts de pustules. Le stade des spores noires se développe sous forme de pustules noires linéaires couvertes par l'épiderme des feuilles.

Cycle de la maladie

Puccinia striiformis f. sp. hordei , est un parasite obligatoire qui overseasons sur volontaire d' orge ou de seigle , certains orges sauvages tels que Hordeum jubatum (orge sétaire), le blé , et de nombreuses vivaces espèces de graminées. 

La maladie commence à partir d'un très petit nombre d'infections difficiles ou impossibles à détecter sur le terrain. La propagation du pathogène peut être explosive et entraîner des pertes importantes, en particulier dans le nord-ouest du Pacifique où le temps frais et humide favorise grandement le développement de la maladie.

La gestion

La maladie peut être gérée par la culture de cultivars résistants à la maladie. Des fongicides foliaires peuvent être nécessaires lors de la culture de cultivars sensibles.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire