Mycocentrospora acerina

 

- classification : Fungi, Ascomycota, Dothideomycetes, Pleosporomycetidae, Pleosporales, Incertae sedis
- dénomination anglaise : Mycocentrospora leaf spot



- Répartition et dégâts

Ce champignon, qui est assez largement répandu de par le monde, a rarement été signalé sur laitue, essentiellement en Angleterre. En France, il a été sporadiquement rencontré sur cette plante courant février ou mars dans le midi, sur des laitues produites en plein champ.


- Symptômes

Petites taches translucides dans un premier temps, plutôt arrondies, s'étendant rapidement en prenant une teinte marron à brune. Les tissus nécrosés se dessèchent, deviennent papyracés et tombent. A terme, de nombreux trous parsèment le limbe (figure 1). Une pourriture noire et déliquescente peut s'initier et gagner progressivement la pomme. 

Le pivot, via le point d'insertion d'une ou plusieurs feuilles pourries, peut être touché (figure 2). Dans ce cas, la plante flétrit soudainement comme lors d'attaques au collet de Botrytis cinerea ou de Sclerotinia spp.



- Éléments de biologie

Mycocentrospora acerina se conserve sur les débris végétaux grâce à son mycélium brun et dense, aux parois épaisses comme celles de chlamydospores (forme toruloïde) (figure 3). Sa grande polyphagie lui permet de s'attaquer à un grand nombre de plantes légumières (persil, panais, céleri, carotte...) et florales (primevère, cyclamen, pensée, pétunia...). Ces dernières, comme plusieurs plantes adventices sensibles (la capselle, l'ortie et la stellaire), assurent la multiplication de ce champignon et jouent le rôle de plantes réservoirs. Les contaminations ont lieu lors de périodes humides et froides, à la suite d'éclaboussures. Une fois dans les tissus, le champignon les colonise rapidement et des symptômes sont visibles après 5 à 6 jours. Il sporule sur les tissus altérés formant des conidies caractéristiques allongées et hyalines. Elles présentent de 5 à 11 cloisons ainsi qu'un appendice latéral mince et effilé (figure 4). Ces spores sont dispersées à la suite de pluies et assurent les contaminations secondaires. Chez certaines plantes, les semences permettent également la dissémination du champignon sur de longues distances.

Les périodes de temps humide et relativement froid (5 à 15°C) favorisent le développement et l'extension de ce champignon.



- Protection

Plusieurs mesures seront prises dans les rares exploitations touchées par ce champignon :
- réaliser des rotations culturales assez longues ne faisant pas intervenir de cultures sensibles ; 
- désinfecter le sol avec un fumigeant ; le Dazomet donne de bons résultats ;
- utiliser des semences saines. 

Heureusement que ce champignon est plutôt rare car aucun fongicide n'est homologué pour cet usage en France. 

On éliminera les vieilles feuilles malades au moment de la récolte ; elles ne seront en aucun cas abandonnées sur le sol. 

On évitera de mettre en place de nouvelles plantations à proximité de cultures touchées. Le sol de la pépinière ainsi que la structure des abris pourront être désinfectés. Aucune variété résistante n'est actuellement disponible.

718

Fig. 1

719

Fig. 2

720

Fig. 3

721

Fig. 4

Mycocentrospora acerina est un champignon deutéromycète qui est un phytopathogène.


Hôtes et Symptômes

Mycocentrospora acerina possède une vaste gamme d’hôtes produisant des légumes, des plantes ornementales et des mauvaises herbes. Les cultures ombellifères (de la famille des carottes) sont particulièrement vulnérables et comptent parmi les hôtes les plus importants du point de vue économique.  Mycocentrospora acerina est à l'origine d'une maladie post-récolte importante appelée «pourriture de réglisse» chez les carottes, l'hôte le plus étudié. Pendant la phase de croissance des carottes, l'agent pathogène peut provoquer la fonte des semis, la mort, le retard de croissance, la sénescence précoce et des lésions foliaires qui sont des taches nécrotiques brunes. Une fois que les carottes sont entreposées, la pourriture de la réglisse se manifeste à l'endroit où apparaissent des lésions radiculaires de couleur noire. 


Cycle de la maladie

Mycocentrospora acerina est un champignon du sol de la région du deutéromycète (sans stade sexuel) qui est un habitant des racines.  Le cycle de vie commence et finit avec la Chlamydospore. La Chlamydospore est une spore de repos à paroi épaisse et pigmentée sombre qui hiverne dans le sol ou dans les débris végétaux et peut rester en dormance pendant plusieurs années sans perdre sa viabilité. Il ne germe dans le sol que lorsqu'il détecte une racine hôte à proximité ou lorsque les conditions sont propices lorsqu'il se trouve à la surface. Dans le sol, il produira des tubes germinatifs et une croissance mycélienne qui infecteront la racine à travers une plaie et commenceront à produire davantage de chlamydospores. À la surface, la Chlamydospore produira un court tube germinatif muni de conidies terminales qui se dispersera dans l’eau et infectera une feuille. L'infection des feuilles créera une lésion où les conidiophores produiront des conidies.  Les conidies seront ensuite dispersées par les éclaboussures de pluie et infecteront d’autres feuilles. [6]Certaines conidies qui se retrouvent dans le sol se convertiront en chlamydospores pour leur survie.


Environnement

Mycocentrospora acerina se trouve dans les climats tempérés et se développe mieux à 18 degrés Celsius (65 degrés Fahrenheit). Le climat tempéré entraîne une longue période de réfrigération pour les carottes qui induit la pourriture du stockage. [7] Des précipitations sont nécessaires pour induire la sporulation et la dispersion des conidies. [5] L’agent pathogène a un impact plus important dans les sols sableux et l’on suppose que les racines de l’hôte portent plus de plaies dans les sols sableux et qu’il existe moins de microflore pour le protéger. [4] La rotation des plantes hôtes en rotation permet l’accumulation de chlamydospores dans le sol à partir de litière de plantes infectées, ce qui permet d’accroître les taux de maladie au fil du temps.

Mycocentrospora acerina

Classification scientifique

Royaume:

Champignons

Phylum:

Deutéromycota

Classe:

Deutéromycète

Sous-classe:

Incertae sedis

Ordre:

Incertae sedis

Famille:

Incertae sedis

Genre:

Mycocentrospora

Espèce:

M. acerina

Nom binomial

Mycocentrospora acerina 

(R. Hartig) Deighton, (1972)

Synonymes

Ansatospora acerina (R. Hartig), HN Hansen & Tompkins, (1945). 
Centrospora acerina (R. Hartig) AG Newhall, (1946) 
Cercospora acerina R. Hartig, (1880) 
Cercospora cari Westerd., (1924) 
Cercosporella acerina (R. Hartig), G. Arnaud, (1952) 
Sporidesmium acerinum (R. Hartig), AB Frank, (1896)

 


Autre

Le falcarindiol (cis-heptadéca-1,9-diène-4,6-diyne-3,8-diol) est un polyacétylène que l'on trouve dans les racines de carotte. Ce composé présente une activité antifongique envers M. acerina.

722

Tache noire des racines

Mycocentrospora acerina

MALADIES

Ce champignon peut provoquer des fontes de semis dans des sols fortement contaminés avec dessèchement des feuilles à partir des extrémités.

Sur les racines âgées, des taches noires de 1 à plusieurs centimètres localisées au collet ou à la base de la racine apparaissent.

Facteurs favorables

Ce champignon se développe sur une large gamme de températures (0 à 25°C) avec un optimum vers 17°C.
Ce parasite s’attaque également à de nombreuses plantes hôtes dont des adventices ombellifères.

Dégâts

Ils sont principalement connus en cours de conservation.
Ce parasite est rare sur les carottes primeurs.
Sur carotte de garde, la période de sensibilité se situe entre septembre et fin janvier.

Mesures prophylactiques

Il convient d’axer la lutte sur une stratégie de prévention pour ce champignon capable de se conserver plusieurs années dans le sol.
- Adopter une rotation longue.
- Eliminer les déchets de culture et les adventices ombellifères.
- Limiter les attaques au champ par des pulvérisations foliaires.
- Optimiser les conditions de stockage pour éviter le développement de la maladie (température voisine de 1°C et humidité relative proche de la saturation).

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/12/2018