Alternaria passiflorae

Cultures touchées: Fruit de la passion

De manière générale, la maladie affecte les feuilles, les tiges, les fleurs et les fruits, amoindrissant sa valeur commerciale.

La tache Alternaria ou tache brune se produit dans plusieurs pays où le fruit de la passion est cultivé. Des données ont été enregistrées en Australie, au Canada, aux États-Unis, à Hawaii, au Kenya, en Nouvelle-Zélande, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Tanzanie. Au Brésil, il a touché Ceará et on pense qu'il affecte d'autres régions, car il existe plusieurs enregistrements de l'agent pathogène appelé Alternaria spp. L'agent pathogène est spécifique au genre Passiflorae. L'agent pathogène survit sur les branches infectées.

Les conidies sont propagées par le vent et des éclaboussures d'eau de pluie ou d'irrigation par aspersion. A longue distance, ils peuvent se transmettre par des fruits infectés.

Les périodes pluvieuses prolongées et humides, ainsi que les températures clémentes, sont des conditions favorables au développement de la maladie.

Dommages : dans les fruits, l'agent pathogène produit des plaques légèrement circulaires, brun rougeâtre, de 1 à 2 mm de diamètre; ces taches apparaissent sur les fruits à un stade avancé de leur développement, dépréciant leur valeur commerciale. Dans les branches, les symptômes apparaissent sous forme de petites lésions allongées et sombres, qui surviennent plus fréquemment près du point d'insertion du pétiole de la feuille. Ces lésions, dans des conditions propices au développement de l'agent pathogène, peuvent augmenter de taille jusqu'à ce qu'elles entourent complètement la branche, provoquant sa mort.

Contrôle : Taille périodique des branches infectées, qui doivent être retirées du terrain et brûlées. Maintenez un bon espacement entre les lignes de culture et une simple coupe variétale pour éviter de créer un environnement très humide au sein de la plante. Pour la lutte chimique, pulvériser avec des fongicides protecteurs. Il est recommandé d'utiliser des produits enregistrés pour la culture.

 

Une description est fournie pour Alternaria passiflorae. Des informations sont incluses sur la maladie causée par l'organisme, sa transmission, sa distribution géographique et ses hôtes. HÔTES: Sur Passiflorae edulis (fruit de la passion) et d'autres espèces de Passiflorae, y compris P. quadrangularis (Granadille géante) et P. foetida. MALADIE: Tache brune du fruit de la passion (et autres espèces de Passiflorae ; 43, 1519). Sur les feuilles, une petite tache nécrotique s’agrandit à plus de 1 cm de diamètre. La lésion est de couleur plus claire au centre et peut être arrondie ou anguleuse. La sporulation se produit principalement sur la surface inférieure et se poursuit après la chute de la feuille. L'infection des feuilles provoque presque toujours une défoliation qui peut être complète. Sur le fruit, des taches apparaissent après la moitié de leur croissance, les lésions brunes atteignent 2 cm de diamètre et ont une marge vert foncé; ils deviennent ridés et le fruit se ratatinent dans une pourriture ferme. Les tiges des coureurs développent des lésions de 2 à 4 cm de long, généralement associées à l'aisselle des feuilles. La tige peut être complètement ceinturée et la partie distale est tuée. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE: Australie, Canada, Hawaii, Indonésie, Kenya, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tanzanie et Zambie. TRANSMISSION: reporté de saison en saison chez l'hôte, sur vigne ou en terre.

501

502

503

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/12/2018