Alternaria chrysanthemi

INTRODUCTION. -- Alternaria chrysanthemi Simmons & Crosier a été découverte le

Feuilles de marguerite shasta (Chrysanthemum maximum Ramond) à Gainesville, Floride, en

Mars 1963. On pense que ce champignon est entré aux États-Unis vers 1953.

graine de marguerite shasta importée des Pays-Bas. A. chrysanthemi a été

signalé sur des feuilles de marguerite shasta en Autriche, sur des feuilles de C. indicum L. en Inde,

et a récemment été isolé de marguerites shasta introduits en Floride à partir de

Californie.

SYMPTOMATOLOGIE. — Les lésions apparaissent pour la première fois sous la forme de taches brun clair, imbibées d'eau. Celles-ci

les taches se développent rapidement, devenant irrégulièrement circulaires, brun à brun foncé ou

noir, indistinctement zoné, et peut éventuellement mesurer jusqu'à 30 mm de diamètre avant

les feuilles atteintes deviennent entièrement chlorotiques et se fanent 

On trouve également des lésions sur les pétioles et les tiges des feuilles. Les lésions pétioles sont brunes à

brun rougeâtre, imbibé d’eau, allongé et faisant plier la feuille au site de

l'infection presque aussitôt que la lésion est apparente. La feuille atteinte se fane

rapidement et pourrit. Les lésions de la tige sont brunes à brun rougeâtre et se produisent généralement

aux points où les pétioles rejoignent la tige. Ceci est apparemment dû à une accumulation

des conidies dans les axes des feuilles.

CONTRÔLE. — Un contrôle efficace peut être obtenu en appliquant du Daconil ou du mancozèbe.

Le fongicide doit être appliqué dès l'apparition des premiers symptômes, et

continué jusqu'à ce qu'aucune nouvelle lésion ne se développe

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire