Tetranychus mcdanieli (Tétranyque de McDaniel)

Arachnida, Acari, Tetranychidae .

Description
- Femelle : orange clair.

Biologie
- Plante-hôtes : le Pommier, le Prunier, la Vigne, des plantes ornementales, et plus de 30 mauvaises herbes.
- Décrit pour la première fois aux Etats-Unis en 1931, sa présence en France a été détectée en 1981 ; la cause de son introduction est inconnue.

Cycle de vie
- La femelle fécondée passe l'hiver sous les écorces juste en dessous de la canopée, ou dans des rameaux aoûtés, au niveau de la partie supérieure du tronc. Elle sort au printemps et se nourrit immédiatement sur les bourgeons de la Vigne, au contraire du Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae).
- Lorsque la densité de population augmente (en juillet-août), les Tétranyques migrent vers les branches périphériques ; la plante entière prend alors un aspect gris brunâtre.
- 7 à 9 générations par an.
- Durée du cycle pendant la bonne saison : 11 jours.

Dégâts
Les dégâts causés par ce ravageur sont très importants, surtout lorsque l'été chaud et sec favorise sa pullulation.
Les feuilles sont assemblées par les fils tissés par le Tétranyque. L'attaque se manifeste d'abord par des ponctuations (dues au prélèvement de la chlorophylle), puis, - si elle se poursuit- les feuilles rougissent et tombent. Lorsque les feuilles terminales sont attaquées, elles se crispent.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7033170.jpg

Colonie Adultes, larves et exuvies sous une feuille de Vigne.
 

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7033171.jpg

Femelle sur Haricot

http://jenny.tfrec.wsu.edu/opm/opmimages/MCDf18.jpg

Adulte femelle araignée McDaniel

Le Tétranyque McDaniel a été décrit pour la première fois sur framboisier dans le Michigan en 1930, mais a gagné le statut de ravageur seulement sur les fruits des arbres dans le nord-ouest du Pacifique, l'Utah et certaines régions de Californie, généralement dans les régions plus sèches. Il a été le plus étudié comme un ravageur des pommes dans le centre de Washington où il a été un parasite depuis les années 1930. Des épidémies généralisées sont survenues à la fin des années 1950 et au début des années 1960 à la suite d'une grave perturbation du contrôle biologique. Ces éclosions ont mené aux études originales sur le contrôle intégré des acariens, qui ont été mises en œuvre avec succès dans la majorité des vergers de pommes de Washington depuis cette époque. Bien que l'acarien McDaniel ait été la principale espèce à avoir éclos dans le centre de l'État de Washington au cours de cette période, il est devenu relativement rare ces dernières années.

Hôtes

Bien que le Tétranyque de McDaniel soit considérablement moins polyphage que le Tétranyque à deux points, sa gamme d'hôtes est encore assez large. Il attaque la plupart des fruits à feuilles caduques (pomme, poire, cerise aigre-douce, prune, pêche et abricot), certaines cultures de plein champ et légumières (courge, asperge, luzerne, trèfle) et un certain nombre de mauvaises herbes (mauve, asclépiade, renouée, herbe à poux, moutarde, quai, sarrasin sauvage, laitue sauvage). Dans une étude sur le nombre et la survie des œufs, la pomme Red Delicious, la cerise douce et l'abricot étaient de meilleurs hôtes pour les Tétranyques McDaniel que la poire, la pêche et la cerise aigre.