Nasonovia ribisnigri - Aphis lactucae (Puceron de la laitue)

Description
- Adulte : 3 mm de longueur, verdâtre, légèrement tacheté sur les côtés. Les pattes postérieures sont longues et minces. Les articles des antennes sont égaux.
Les jeunes adultes aptères, longs de 2 à 3 mm, de couleur jaune-verdâtre avec des cornicules droites non renflées, possèdent sur l'arrière de l'abdomen des taches étroites et sombres, de chaque côté de la ligne médiane.
Les jeunes adultes ailés portent, à l'arrière, des bandes étroites disposées irrégulièrement.

Biologie
- Les plantes-hôtes sont, comme hôtes primaires, les Ribes (Groseilliers) et, comme hôtes secondaires, la Laitue et la Chicorée, ainsi que diverses plantes sauvages : Lampsane commune (Lampsana), Epervière (Hieracium), Crépide (Crepis), et d'autres Composées à latex et les Scrophulaires (Scrofularia).
- La fondatrice, issue d'un oeuf d'hiver, se nourrit sur les feuilles du Groseillier et du Groseillier à maquereau (hôtes primaires) et engendre, par parthénogenèse et viviparité des fondatrigènes, parmi lesquels, à partir de mai et en juin, apparaissent des individus ailés qui migrent vers les Composées (hôtes secondaires).
- Ils y fondent des colonies, composées d'individus de plusieurs générations successives, d'aptères ou d'ailés qui vont coloniser les plantes voisines. En automne, des sexupares apparaissent, mâles et femelles, qui effectuent la migration en retour sur les Ribes, hôtes primaires. Chaque femelle sexuée y pond un œuf d'hiver.

Cycle de vie
- Diécique, holocyclique. Dans les régions chaudes, l'hivernation peut se faire sur l'hôte secondaire, sous forme de virginipares.

Dégâts
Ce sont des suceurs de sève. En général, les dégâts directs de spoliation sont très peu importants sur la Laitue. Ce sont les souillures qui sont graves car une salade pleine de pucerons est invendable. De plus, les feuilles sont à peine colorées et légèrement déformées (bords ondulés). Si les feuilles subissent des altérations de couleur, c'est que d'autres espèces de Pucerons interviennent aussi.
Le Puceron de la laitue est surtout dangereux comme vecteur de virus. Il transmet le Virus de la mosaïque de la groseille à maquereau (Goosberry veinbanding virus), le Virus de la mosaïque du chou-fleur (Cauliflower mosaic virus), le Virus de la mosaïque du concombre (CMV) et le virus de la mosaïque de la laitue (LMDV). Ce dernier a une importance économique considérable.

Remarque
Largement répandu en Europe et en Amérique du Nord.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7032330.jpg

Dégâts sur Laitue La plante est totalement envahie.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7032331.jpg

Détail d'une colonie sur Laitue Les individus ailés assurent la dispersion sur d'autres plantes.

https://i1.wp.com/entomologytoday.org/wp-content/uploads/2014/12/nasonovia_ribisnigri.jpg?resize=410%2C316&ssl=1

 

Le puceron de la laitue (Nasonovia ribisnigri) est un important ravageur de la laitue dans le monde entier. Les producteurs de laitues ont traditionnellement utilisé des produits chimiques pour contrôler les pucerons, mais même cela peut être difficile.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire