Leptoglossus occidentalis (Punaise du pin)

Leptoglossus occidentalis, la " Punaise américaine du pin ", est une espèce d'insecte de l'ordre des hémiptères, du sous-ordre des hétéroptères (punaises) et de la famille des Coreidae.

Leptoglossus occidentalis

Description de l'image Leptoglossus occidentalis MHNT.jpg.

Classification

Règne

Animalia

Embranchement

Arthropoda

Sous-embr.

Hexapoda

Classe

Insecta

Sous-classe

Pterygota

Infra-classe

Neoptera

Ordre

Hemiptera

Sous-ordre

Heteroptera

Infra-ordre

Pentatomomorpha

Super-famille

Coreoidea

Famille

Coreidae

Sous-famille

Coreinae

Tribu

Anisoscelini

Genre

Leptoglossus

Nom binominal

Leptoglossus occidentalis

Punaise de couleur brun-rouge. De forme allongée, elle mesure à peine 2 cm, ses élytres sont décorés de dessins blanchâtres en forme de W et ses tibias portent de petites excroissances qui ressemblent à des feuilles.

En provenance de l’Ouest des Etats-Unis, cet insecte a traversé le continent américain et sa présence a été signalée dans la ville New York en 1990. De là il embarqua pour l’Europe en emprunta des bateaux chargés de bois. L’Italie fut atteinte en 1999, et le Havre en 2007. Actuellement une partie de l’Europe est colonisée.

Cette punaise étant végétarienne vous ne risquez pas d’être piqué. Elle possède des glandes répugnatoires de chaque côté du thorax à la base des pattes médianes. À l’intérieur des habitations, elle rejoindra la punaise des bois de forme plus ronde, des coccinelles asiatiques aux dessins variés ou des chrysopes aux yeux d’or. La punaise américaine vit pendant l’été sur les conifères et produit une génération par an. En mai elle rejoint les plantations de pins pour pondre sur les rameaux de l’année. Les jeunes punaises éclosent au bout de 2 à 3 semaines. Au premier stade elles se nourrissent de la sève des feuilles aiguilles de pins. Ces punaises ont la particularité de disposer d’un capteur infrarouge qui détecte les cônes de pins chauffés par le soleil.

Pour ce nourrir, la punaise américaine déploie un long rostre qui lui permet d’atteindre les graines en formation sous les écailles des jeunes cônes. Cette punaise américaines semblent de ne pas avoir de prédateur en Europe.

 Description

Corps à dominante brune atteignant 20 mm (hors antennes et pattes). Antennes fines, mobiles, d'environ 12 mm, à 4 articles dont le premier (scape) est légèrement renflé. Tibias des pattes postérieures portant un élargissement aplati de forme ovale.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Leptoglossus_occidentalis_MHNT_Profil.jpg/270px-Leptoglossus_occidentalis_MHNT_Profil.jpg

Profil

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c7/Leptoglossus_occidentalis_MHNT_abdomen.jpg/270px-Leptoglossus_occidentalis_MHNT_abdomen.jpg

Abdomen

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/60/Cabeza_de_un_Leptoglossus_occidentalis%2C_M%C3%BAnich%2C_Alemania%2C_2014-04-05%2C_DD_02.JPG/270px-Cabeza_de_un_Leptoglossus_occidentalis%2C_M%C3%BAnich%2C_Alemania%2C_2014-04-05%2C_DD_02.JPG

Tête

Répartition géographique

Il s'agit d'une espèce d'origine nord-américaine des Montagnes Rocheuses (Californie, Oregon et Nevada). Également présente au Canada, dont au Québec1, elle est considérée comme invasive en Europe. Signalée en France d'abord au voisinage de ports, probablement arrivée dans des chargements de bois nord-américains, elle se répand vers l'intérieur du continent européen.

Biologie

Leptoglossus occidentalis est une espèce phytophage se nourrissant des cônes de conifères en cours de formation et également des graines contenues dans ces cônes.

Elle possède des récepteurs à infrarouge (donc à chaleur) sur les segments abdominaux 1 à 4 ce qui lui permet de percevoir la chaleur émise et réfléchie par ces cônes. C'est l'un des premiers insectes chez qui ces récepteurs à infrarouge pour de la chaleur à origine végétale a été mis en évidence2.

Capable de voler rapidement, cette punaise inoffensive recherche un abri dans les habitations humaines3 (dès fin septembre dans l'ouest de la France) pour subsister l'hiver.

À défaut de cônes de pins, elle apprécie le suc de fruits blets (sa "trompe" ou proboscis fine, longue, atteignant les trois quarts de la longueur du corps, se déploie et peut alors se courber en son milieu).

Systématique

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/11/2018