Brachycaudus persicae - Brachycaudus persicaecola (Puceron noir du pêcher)

Insecta, Homoptera, Aphididae

Description
- Adulte ailé : 2 mm, entièrement noir brillant, cornicules noires plus longues que les tarses postérieurs.

Biologie
- Plantes-hôtes : Pêcher, Amandier, Cerisier, Abricotier.

Cycle de vie
- Les aptères hivernent sur les racines des arbres-hôtes. Fin mars-début avril, ils gagnent les rameaux. Ce transport est fréquemment effectué par les Fourmis de sorte que les pousses basses sont les premières envahies. Les colonies se développent sur les rameaux pendant toute la belle saison.
Dès le mois de juillet, on observe la migration d'un certain nombre d'individus vers les racines mais il subsiste, sur les rameaux, des individus qui peuvent passer l'hiver si les conditions climatiques sont favorables.

Dégâts
- Sous l'action des piqûres du Puceron, les pousses se déforment et leur croissance est fortement ralentie. Les jeunes sujets restent malingres et peuvent mourir.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7030930.jpg

Colonie sur feuille de Pêcher

Les apterae adultes de Brachycaudus persicae (voir les individus sombres sur les photos ci-dessous) ont un dorsum brun foncé ou noir brillant sclérifié. Les siphuncules à brides noires mesurent plus de 0,1 fois la longueur du corps, nettement plus du double de la longueur de la queue et sont plus longues que les tarses postérieurs (on distingue Brachycaudus schwartzi qui a des siphuncules nettement plus courts). La cauda est sombre, courte et large. Les stades immatures de Brachycaudus persicae sont jaunâtres à brun foncé. La longueur du corps est de 1,5-2,2 mm.

 

http://influentialpoints.com/Images/Brachycaudus_persicae_aptera_c2015-04-17_16-12-53ew5.jpg

http://influentialpoints.com/Images/Brachycaudus_persicae_alate_and_nymphs_c2015-04-17_16-12-24ew.jpg

Les segments rostraux apicaux fusionnés des aptera ont une longueur inférieure à 0,175 mm. Ailés migrants élastiques ont une coloration similaire à la aptères, et ont 23-51 rhinaria secondaires sur le troisième segment antennaire, 9-21on la quatrième et 1-6 au cinquième. Les nymphes de Brachycaudus persicae sont brun jaunâtre à brun foncé.

Brachycaudus persicae se rencontre le plus souvent dans de grandes colonies de printemps sur de jeunes tiges de pêche ( Prunus persica ) ou d'amandier ( Prunus armeniaca ), qui persistent souvent en été sur les drageons racinaires. En Europe, il existe des preuves d'une alternance d'hôtes de Prunus à Orobanchaceae, mais Brachycaudus persicae peut rester toute l'année sur Prunus . Les pucerons apparemment de cette espèce sont également largement répandus sur les pêcheries en dehors de l'Europe, y compris le Moyen-Orient, l'Afrique australe, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Amérique du Nord et du Sud.

Biologie et écologie