Aspidiotus nerii Bouché (Cochenille du laurier-rose)

Insecta, Homoptera, Diaspididae

Description
- Adulte : la femelle de cette Cochenille possède un bouclier à peu près circulaire, de 1,8 à 2,2 mm de diamètre, légèrement convexe, de couleur bistre clair, uniforme et mat. Les exuvies larvaires sont légèrement décentrées.
Le mâle est ailé (1 paire d'ailes, hyalines blanchâtres), grêle. Sa longueur ne dépasse pas 1 mm, il a le corps jaunâtre et les appendices de couleur bistre.

Biologie
- Cette Cochenille très polyphage s'attaque à l'Olivier, aux Agrumes, au Prunier ainsi qu'à des arbres, arbustes et plantes basses divers : Acacia, Caroubier (Ceratonia), Mûrier (Morus), Lierre (Helix), Laurier-rose (Nerium), Palmier (Phoenix), etc.
- Adulte : la reproduction est bisexuée ou parthénogénétique. La femelle pond en 5 à 12 jours environ 150 oeufs jaunes. Sa ponte journalière est comprise entre 4 et 30 unités.
- Larve : de la larve nouveau-née, mobile, à la mue imaginale, il s'écoule en moyenne 40 à 50 jours.

Cycle de vie
- Typiquement, cette Cochenille présente 3 générations par an. En fait, il s'agit de 3 vagues de sorties de larves mobiles, qu'on assimile à des générations successives. Sur la plante coexistent des individus de tous âges.
- L'hiver est passé plutôt à l'état de jeune femelle ou de larve âgée, mais aussi de larves plus jeunes, qui reprennent leur activité plus tard au printemps.
La 1ère génération commence en mars-avril ; les mâles sont nombreux. Les larves mobiles se dirigent vers les zones ombragées de l'arbre, se fixant de préférence à la face inférieure des feuilles. Cette génération évolue en 8 à 9 semaines.
Une 2e génération prend la suite pendant une durée de temps équivalente. La 3e commence en septembre-octobre ; elle se maintiendra pendant 6 mois, jusqu'au delà de l'hiver.

Dégâts
Les dégâts de cet insecte piqueur-suceur se traduisent par l'affaiblissement de la plante, la chute de feuilles, le dessèchement de rameaux ou la déformation des fruits, cette dernière particulièrement grave pour les olives de table.
Le miellat favorise le développement de la fumagine et attire les Fourmis et d'autres Insectes.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7033760.jpg

Larves et femelles sur une olive

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7033761.jpg

Dégâts sur Rough Lemon

 

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7033762.jpg

Colonie sur feuille de Palmier

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire