Anthonomus pyri (Anthonome du pommier)

Description
- Adulte : 4 à 5 mm, brun légèrement rougeâtre, Rostre assez long et faiblement arqué. Pronotum orné d'une ligne médiane de poils grisâtres. Fémurs antérieurs portant une forte dent. Elytres bruns avec, à l'arrière, une bande transversale blanchâtre s'élargissant sur les côtés. Petite bosse brun foncé sur le 3e interstrie.
- Œuf : blanc laiteux, piriforme, 0,8 x 0,6 mm en moyenne.
- Larve : 3,5 mm, épaisse, apode, fortement incurvée, blanche à tête brune.

Biologie
- Plante-hôte : le Poirier et, beaucoup plus rarement, le Pommier.
- Adulte : il apparaît au printemps et mordille les pétioles, les jeunes feuilles et les pousses de l'arbre. Il se déplace le plus souvent en marchant, volant quelquefois d'un arbre à un autre. Il subit une diapause estivale, abrité sous l'écorce des arbres ou d'autres abris divers. A sa reprise d'activité, il vole assez souvent et se nourrit surtout en mordillant la partie inférieure des bourgeons foliaires.
La ponte débute 12 à 15 jours après son apparition (en septembre) : la femelle perfore les bourgeons à fleurs à l'aide de son rostre et dépose un œuf dans le fond de la cavité. Elle obture ensuite le trou de ponte à l'aide d'une substance jaunâtre qui durcit à l'air. Fécondité moyenne : 12 à 15 oeufs.
- Larve : dès son apparition, elle dévore les futurs organes floraux à l'intérieur du bourgeon puis se nymphose dans celui-ci.

Cycle de vie
- 1 génération annuelle.
- Les oeufs pondus en automne à l'intérieur des bourgeons éclosent à la fin de l'hiver et au début du printemps. La larve se développe aux dépens du bourgeon à fleurs, dévorant les boutons floraux. Les nouveaux adultes apparaissent en avril-mai. Ils ont une activité intense pendant 5 à 6 semaines puis estivent et reprennent leur activité en septembre et pondent. Certains individus peuvent hiverner et ne pondre qu'au printemps.

Dégâts
- En automne, les piqûres nutriciales de l'adulte à la base des bourgeons foliaires peuvent atteindre les faisceaux libéro-ligneux et provoquer le dessèchement partiel ou global du bourgeon.
- Les bourgeons floraux attaqués par les larves ne s'ouvrent pas du tout ou parfois se dégagent irrégulièrement et se dessèchent avant, ou au moment de la pleine floraison.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7030600.jpg

Femelle forant un trou de ponte Sur un bourgeon à fleur en automne.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7030601.jpg

Bourgeon floral attaqué Au printemps, le bourgeon a légèrement grossi et montre, sur chaque écaille, la trace de la piqûre de ponte.

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7030602.jpg

Larve à l'intérieur d'un bourgeon Des écailles ont été retirées pour montrer la larve qui a dévoré l'ensemble des boutons floraux.
 

https://www7.inra.fr/hyppz/IMAGES/7030603.jpg

Orifices de sortie des nouveaux adultes Etat des bourgeons au printemps.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire