Johannsen Ludvig Wilhelm

Wilhelm Ludvig Johannsen (né le  à Copenhague et mort le  dans cette même ville) est un botanistephysiologiste et généticien danois.

Wilhelm Johannsen

5405

Wilhelm Johannsen.

Biographie

Naissance

3 février 1857
Copenhague

Décès

11 novembre 1927 (à 70 ans)
Copenhague

Sépulture

Cimetière Vestre

Nationalité

Danois

Formation

Université de Copenhague

Activités

Généticienbotanisteprofesseur d'université

Autres informations

A travaillé pour

Université de Copenhague

Domaine

Génétique

Membre de

Académie royale des sciences de Suède
Académie des sciences de Russie
Kungliga Fysiografiska Sällskapet i Lund (en)
Académie royale danoise des sciences et des lettres

Distinctions

Commandeur de 1re classe de l'ordre de Dannebrog
Docteur honoris causa de l'université de Fribourg-en-Brisgau
Docteur honoris causa de l'université de Groningue
Docteur honoris causa de l'université de Lund

Formation et carrière

Son père ne pouvant financer ses études universitaires, il entreprend une carrière de pharmacien. Pendant la dernière année de formation à ce métier, il peut tout de même étudier la botanique et la chimie à l'université. En 1881 il est engagé comme chimiste aux laboratoires de la brasserie Carlsberg à Copenhague où il travaille sur l'orge sous la direction de Johan Kjeldahl. (Le laboratoire de la brasserie Carlsberg à Copenhague, créé après la publication des Études sur la bière par Pasteur)

En 1887 il quitte les laboratoires Carlsberg, mais poursuit ses recherches sur l'orge — notamment sur la dormance — à Copenhague et dans des universités allemandes.

En 1892 il est recruté comme lecteur en physiologie végétale au Collège royal d'agriculture et de médecine vétérinaire.

En 1905, il devient professeur de physiologie végétale à l'université de Copenhague.

Il a aussi travaillé à l'Institut agricole de Copenhague avant d'enseigner l'agriculture à l'université de la ville.

Il devient membre de l'Académie des sciences naturelles de Philadelphie en 1915.

Il est enterré au cimetière Vestre.

Apports

En 1903, il démontre, dans ce qui deviendra connu sous le nom d'« expérience de Johannsen », certaines limites de la sélection massale.

En 1909, il invente le terme de gène, par opposition au terme darwinien de pangene qui implique que l'ensemble de l'organisme participe de l'hérédité. En 1911 il propose les termes de génotype et de phénotype. Il définit aussi le terme de « population » en biologie.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire