Acetobacter peroxydans

Morphologie:

  • Cellule: En forme de bâtonnet, 2-3 µm de long et environ 0,5 µm de large. Beaucoup de diplobacters, qui sont très mobiles pendant les premières minutes de la diapositive.
  • Colonie: Incline sur la bière-gélatine à 20 ° C. Pousse bien sur un support standard (MYP). Légèrement échinulé, parfois perlé, lustre luisant et la consistance butyreuse. La couleur varie d'une souche à une dominante allant du brun pâle au blanc. Aucune des souches de gélatine liquéfiée.
  • Croissance liquide: inconnue

Traits physiologiques:

Strictement aérobie. L'optimum de température est 20-25 ° C. Pousse facilement sur l'éthanol, le lactate ou l'extrait de levure seul, mais pas sur les glucides et leurs dérivés. Impossible de métaboliser les sucres. Les cellules au repos oxydent facilement le DL-lactate, le pyruvate, l'éthanol, l'acétate, certains intermédiaires du cycle de Krebs et plusieurs alcools. Des extraits sans cellules oxydent le glucose-6-phosphate, le 6-phophogluconate et le ribose-5-phosphate dans des conditions appropriées.


Traits écologiques:

A été isolé dans de l'eau de fossé, des eaux usées, de la pulpe de betterave à sucre et une souche a été isolée dans du vin.


Caractéristiques distinctives:

La catalase est négative mais le peroxyde d'hydrogène peut être réduit en utilisant de l'hydrogène et les souches sont donc positives pour la peroxydase. Impossible de métaboliser un glucide ou un dérivé. Toutes les souches sont résistantes aux acides. Toutes les souches produisent de l'acide acétique dans un milieu contenant 1% d'extrait de levure Difco et 2% d'éthanol. Après une semaine à dix jours, tout l'acide est consommé à nouveau. Aucune des souches ne peut se développer en tant que bactérie hydrogène.


Rôle dans le vin:

On en sait très peu dans les revues de littérature. Une seule souche a été isolée dans le vin en tant qu’organisme de dégradation (1925).

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire