Heterodera carotae

Heterodera carotae est une plante pathogène nématode  communément connu sous le nématode des racines de carotte ou de nématodes à kyste de la carotte . Il se trouve en Europe, à Chypre et en Inde et est considéré comme une espèce envahissante aux États-Unis.  Il cause des dommages aux cultures de carottes et est très spécifique dans son choix d' hôtes , n'infectant que Daucus carota et Daucus pulcherrima.

Distribution

En Europe, ce nématode a été signalé en Allemagne, en France, au Portugal, en Italie, en Hongrie, en Pologne, en Suède, en Russie, en République tchèque, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Irlande. Il a également été trouvé en Inde et à Chypre et à plusieurs endroits dans l'État du Michigan aux États-Unis d'Amérique.

Morphologie

Le nématode à kyste de la carotte femelle est blanc et en forme de citron, mesurant en moyenne 400 μm sur 300 μm, avec une paire d'ovaires occupant la majeure partie de la cavité corporelle. Le mâle est filiforme, court avec une queue arrondie et un seul testicule faisant en moyenne 60% de la longueur du corps. Le kyste mature est en forme de citron, blanc au début devenant plus tard brun rougeâtre, avec un cou distinct. 

 

Cycle de la vie

Les œufs se trouvent dans les kystes attachés aux systèmes racinaires des plants de carottes et dans les débris végétaux et le sol contaminé. Certains éclosent peu après la formation du kyste et les juvéniles du deuxième stade se dispersent à travers le sol et envahissent les jeunes radicelles en perçant l'épiderme avec leurs stylets.. La plupart, cependant, restent dans le kyste pendant deux à trois mois après qu'il est devenu brun. Au début, les juvéniles mâles et femelles se ressemblent, tous deux filiformes et atteignant 1,5 millimètre de long. Quatre semaines après l'invasion, les juvéniles muent et les femelles deviennent matures. Un œuf-sac commence à se former et se remplit rapidement de 200 à 600 œufs. Au fur et à mesure que le sac gonfle, il éclate à travers les tissus racinaires. Les mâles se déplacent dans le sol à la recherche de femelles et, après la fécondation, les juvéniles commencent à se développer à l'intérieur du corps de la femelle. Elle meurt et sa cuticule durcit pour devenir un kyste toujours attaché à la racine. 

 

Importance économique

Les symptômes d'infestation par ce nématode comprennent des plaques de la culture à croissance réduite, des plantes individuelles rabougries avec des feuilles bronzées, de petites racines déformées, une prolifération enchevêtrée de radicelles et les kystes caractéristiques.  Dans les sols légers et lorsqu'ils ne sont pas contrôlés, les pertes de récolte causées par ce nématode ont varié de vingt à quatre-vingts pour cent.  Le nématode peut être dispersé par le transfert de sol, de matériel végétal et de machinerie contaminés. Les kystes déshydratés restent infectieux dans le sol ou adhèrent aux racines jusqu'à dix ans. Si des cultures successives de carottes sont cultivées sur le même site, le nombre de nématodes peut décupler chaque année. 

Biologie

 

C’est un nématode spécifique de la carotte.

Les larves pénètrent dans la plante par les plaies ou en perçant un orifice avec leur stylet.

Les mâles ressortent rapidement tandis que les femelles passent le reste de leur vie immobile dans le parenchyme. Les 200 à 600 œufs restent à l’intérieur de leur corps qui va gonfler pour se transformer en kyste, d’abord blanc, puis brun. Les kystes peuvent survivre jusqu’à 8 ans dans le sol.

Si des carottes sont cultivées par la suite, les larves vont sortir des kystes et infecter les racines.

Symptômes

 Au champ, les plantes infestées forment une zone circulaire et présentent :

un aspect flétri,

un feuillage jaunissant et dépérissant,

un développement anormal de nombreuses radicelles donnant un aspect chevelu abondant avec des kystes en forme de citron de couleur blanchâtre, de la taille d'une tête d'épingle.

5725

 

5726

 

5727

 

5728

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/10/2020