CHRYSALIDE

Chez les insectes holométaboles (c'est-à-dire aux métamorphoses complètes, par exemple les papillons et les abeilles), qui effectuent deux mues de métamorphose, la chrysalide est le stade de développement intermédiaire entre la larve et l'imago (ou adulte).

Un autre nom pour désigner ce stade intermédiaire est la nymphe.

4254

Chrysalide de papillon

La chrysalide est la nymphe des lépidoptères, c'est-à-dire le stade de développement intermédiaire entre leur larve (appelée chenille) et leur imago (stade adulte, appelé papillon).

Le stade de chrysalide caractérise le fait que les lépidoptères sont des insectes holométaboles, c'est-à-dire à métamorphose complète. Durant ce stade, le lépidoptère ne peut se déplacer ni se nourrir, et la structure de son corps se réorganise en profondeur pour passer de la chenille, stade de croissance, au papillon, stade ailé voué à la reproduction.

La dernière mue de la chenille, par laquelle elle se transforme en chrysalide, est appelée « nymphose », tandis que la mue de la chrysalide en papillon est appelée « mue imaginale » ou « émergence » (à ne pas confondre avec l'éclosion qui désigne le passage du stade d'œuf à celui de chenille). Chez certaines espèces, la chrysalide est protégée par un cocon.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/09/2019