MÉAT

Le méat est en anatomie la terminaison d'un canal donnant sur une cavité plus grande ou sur l'extérieur.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

H O U S E Z Pierre
  • 1. H O U S E Z Pierre | 11/09/2020
Je constate une attaque en règle des troènes depuis qq années autour de chez moi.
N'y a-t-il un lien avec le changement climatique ?
Où trouver des infos récentes sur l'expansion accrue éventuelle des otyorinques ?
jean-marc gil
  • jean-marc gil | 14/09/2020
Les ornithorynque, otiorhynches ou otiorrhynques (Otiorhynchus) sont un genre d'insectes coléoptères de la famille des Curculionidae, originaire de la zone paléarctique. Plusieurs espèces de ces charançons sont des ravageurs des plantes, tant à l'état adulte que larvaire. En Europe on rencontre près de 937 espèces et sous-espèces appartenant à ce genre. La présence des adultes se fait remarquer sur une plante par des découpes régulières en demi cercle, en bordure des feuilles. Il ne faut toutefois pas les confondre avec les découpes un peu plus grosses et parfaitement découpées faites par les abeilles coupeuses de feuilles. Les larves, cachées dans le sol, dévorent les racines, puis remontent par la tige d'une plante dont elles font dépérir subitement le pied. Les adultes sont friands de feuilles de rhododendrons. Les heuchères, les fraisiers ou les sedums sont aussi des plantes exposées à de sérieux dégâts. Lutte biologique Certaines espèces de nématodes (Heterorhabditis bacteriophora, Steinernema feltiae) entomopathogènes sont des parasites des othiorhynques et sont utilisées en lutte biologique pendant les phases de croissance des plantes (de mars à septembre dans l'hémisphère nord), et sur plusieurs années. Les larves peuvent être contrôlées en utilisant une muscardine, maladie provoquée par des champignons parasites comme Beauveria bassiana ou Metharizium Anisopliae. On peut aussi recourir à la lutte manuelle, en piégeant les adultes dans des récipients la nuit ou en extirpant les larves du sol. Certains répulsifs sont réputés les éloigner, tels que le marc de café en grande quantité ou une décoction de tanaisie (Tanacetum vulgare). Enfin, ces insectes méditerranéens préfèrent un sol sec et chaud. En ajoutant un couvre-sol ou en augmentant les fréquences d'arrosage pour les plantes qui le supportent, les conditions de leur développement seront moins favorables. Dans le cas d'un plante en pot, il est possible de noyer adultes et larves en le plongeant dans l'eau une nuit entière.

Ajouter un commentaire