RAPHÉ

Du grec raphé, ligne qui ressemble à une couture. - On donne ce nom à une sorte de petite saillie formée dans l'épaisseur des téguments de la graine. Le raphé résulte d'un faisceau de vaisseaux nourriciers qui entre dans la graine par le bile ou cordon ombilical et qui se termine à la chalaze ou ombilic interne. On peut facilement observer le raphé dans les graines des plantes de la famille des orangers (http://www.cosmovisions.com/btcf.gifAgrumes). Dans les Labiées, le raphé est rectiligne; il est sinueux Dans le genre cookia. Dans les amandes il est rameux, c'est-à-dire qu'il jette de cité et d'autre des rameaux qui ordinairement s'anastomosent et forment un réseau.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire