HYPOCOTYLE

HYPOCOTYLE

L’hypocotyle ou axe hypocotylé est la partie de la tige située entre sa base (le collet) et les premiers cotylédons de la plante. La tige est verticale.

1544

Germination de la plantule d'érable montrant l'hypocotyle et l'épicotyle.

En botanique, un hypocotyle désigne une partie de la tige d'une plantule située en dessous des cotylédons. Il est une protocorme tubéreux. La partie au-dessus des cotylédons s'appelle l'épicotyle. La racine germinale pousse en dessous de l'hypocotyle.

Hypocotyle est le terme utilisé pour désigner une partie de la plante qui germe à partir d'une graine. La partie supérieure suivante de l'axe de la pousse entre les cotylédons et la ou les feuilles primaires est l'épicotyle.

Position de l'hypocotyle dans une graine:

 

1545

L'hypocotyle est dans la radicule, en dessous du cotylédon, ici dans le schéma de la graine de saule de Scouler Salix scouleriana.
Autrement dit, l'axe hypocotylé est une partie de l'axe caulinaire comprise entre la racine et le point d'attache des cotylédons, issue du développement important de la tigelle de l'embryon. Cet accroissement entraîne le soulèvement au-dessus du sol des cotylédons (germination épigée).

Lorsque l'embryogenèse se produit, à mesure que l'embryon se développe pendant la germination, il déclenche une épidémie (la radicule), qui deviendra la racine primaire quand il pénètre dans le sol. Après la sortie de la radicule, l'hypocotyle émerge en élevant le sommet du plant (et généralement aussi l'enveloppe de la graine) au-dessus du sol, portant les feuilles embryonnaires (appelées "cotylédons") et la "plumule", ce qui donne origine aux premières vraies feuilles. L'hypocotyle est le premier organe d'expansion de la plantule et se développe pour former sa tige.


La manière dont l'hypocotyle se développe dépend de l'espèce végétale: Chez les monocotylédones et chez les dicotylédones à germination hypogée, l'hypocotyle reste sous la terre et garde la même longueur. Chez les dicotylédones à germination épigée, l'hypocotyle pousse les cotylédons au-dessus du sol puis se développe dans la tige de la plante.
La croissance de l'épicotyle est dirigée par le phytochrome, qui agit comme un récepteur de lumière (phototaxie). Un des essais largement utilisés dans le domaine de la photobiologie est l'étude de l'effet des changements de quantité et de qualité de la lumière sur l'allongement de l'hypocotyle. Il est fréquemment utilisé pour étudier les effets de stimulation de la croissance et de répression de la croissance de l'application d'hormones végétales comme l'éthylène. Dans des conditions de lumière normales, la croissance de l'hypocotyle est contrôlée par un processus appelé photomorphogenèse, tandis que l'ombrage des plantules provoque une réponse transcriptionnelle rapide qui régule négativement la photomorphogenèse et entraîne une augmentation des taux de croissance de l'hypocotyle. Ce taux est le plus élevé lorsque les plantes sont maintenues dans l'obscurité grâce à un processus appelé scotomorphogenèse (scotophase), qui contraste avec la photomorphogenèse.


Le développement précoce d'une plante monocotylédone comme les céréales et autres graminées est quelque peu différent. Une structure appelée le coléoptile, essentiellement une partie du cotylédon, protège la jeune tige et la plumule lorsque la croissance les pousse à travers le sol. Un mésocotyle, cette partie de la jeune plante qui se trouve entre la graine (qui reste enfouie) et la plumule (voir gemmule), étend la pousse jusqu'à la surface du sol, où les racines secondaires se développent juste au-dessous de la plumule. La racine primaire de la radicule peut alors ne plus se développer. Le mésocotyle est considéré comme partiellement hypocotyle et partiellement cotylédon (voir graine).

Toutes les monocotylédones ne se développent pas comme les graminées. L'oignon se développe d'une manière similaire à la première séquence décrite ci-dessus, le tégument et l'endosperme (réserve alimentaire stockée) tirés vers le haut lorsque le cotylédon s'étend. Plus tard, la première vraie feuille se développe du nœud entre la radicule et le cotylédon de gaine, brisant le cotylédon pour grandir au-delà de lui.


En cas d'épaississement de l'hypocotyle, devenant un nodule d'hypocotyle, qui, comme les autres tubercules, sert à stocker les substances de réserve. Chez certaines plantes, l'hypocotyle s'épaissit en un tubercule de la tige, par exemple chez les cyclamens, la gloxinia, le chou-rave, les navets, les radis ou les betteraves.

Ne pas confondre avec l'hydrocotyle.

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/03/2019