HOLOTHURIE - CONCOMBRE DE MER

Les Holothuries (Holothuroidea) sont une classe d'animaux marins de l'embranchement des échinodermes au corps mou et oblong, et possédant un cercle de tentacules autour de la bouche. Elles sont aussi appelées concombres de mer ou bêches de mer, et possèdent une grande diversité de sobriquets sur les différentes côtes. Ces animaux, majoritairement benthiques vivent, suivant les espèces, de la surface aux abysses. Les holothuries mesurent généralement de 10 à 30 centimètres de long ; mais certaines espèces comme le cordon mauresque peuvent dépasser 3 mètres.

Holothuroidea

Description de cette image, également commentée ci-après

Une « holothurie-ananas » (Thelenota ananas), sur la Grande Barrière de corail en Australie.

Classification selon WoRMS

Règne

Animalia

Sous-règne

Bilateria

Infra-règne

Deuterostomia

Embranchement

Echinodermata

Sous-embr.

Echinozoa

 

Classe

Holothuroidea
de Blainville, 1834

Ordres de rang inférieur

Description de cette image, également commentée ci-après

Synapta maculata, une grande holothurie serpentiforme (Apodida).

Anatomie

Les concombres de mer, comme leur nom l'indique, ont pour la plupart un corps mou et cylindrique, plus ou moins allongé, arrondi aux extrémités, et généralement sans appendices solides. Leur forme va de presque globulaire pour les « pommes de mer » (genre Pseudocolochirus) à serpentiforme pour le groupe des Apodida « holothuries-serpents »). Les holothuries mesurent généralement de 10 à 30 centimètres de long avec des extrêmes de quelques millimètres pour Rhabdomolgus ruber et jusqu'à plus de 3 mètres pour maculata. La plupart possèdent 5 rangées de petits pieds à ventouse appelés « podia », mais les Apodida en sont dépourvus et se déplacent en rampant. Leur épiderme peut être d'aspect lisse ou pourvu d'excroissances charnues (comme Thelenota ananas). Les podia de la face dorsale n'ont généralement pas de rôle locomoteur, et sont transformés en papilles. À l’une des extrémités s’ouvre la bouche (en position plus ou moins ventrale), entourée d’une couronne de tentacules qui peuvent être très complexes chez certaines espèces (ce sont en fait des podia modifiés) ; à l'autre bout l'anus est postéro-dorsal.

Les holothuries ressemblent peu aux autres échinodermes, du fait de leur corps ramassé en tube, sans squelette apparent ni appendices durs. De plus, la symétrie pentaradiaire propre aux échinodermes, quoique conservée structurellement, est ici doublée par une symétrie bilatérale qui les fait ressembler à des chordés. Cependant, la symétrie centrale est encore visible chez certaines espèces à travers les 5 méridiens (ou « radius ») qui parcourent le corps de l'animal de la bouche à l'anus (comme chez les oursins), d'où sortent les cinq rangées de pieds ambulacraires (appelés « podia »). Il n'y a donc pas de face « orale » ou « aborale » comme chez les étoiles de mer et les autres échinodermes, mais l'animal repose sur un de ses côtés (ce qui est unique chez les échinodermes contemporains), et cette face ventrale est appelée trivium (car elle comporte 3 rangées de podia), alors que la face dorsale est nommée bivium (avec 2 rangées de podia ou de papilles).

 

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/11/Actinopyga_echinites1.jpg/271px-Actinopyga_echinites1.jpg

Une Actinopyga echinites : on voit la couronne de tentacules buccaux et les podia.

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/05/Apostichopus_californicus.004_-_Aquarium_Finisterrae.jpg/240px-Apostichopus_californicus.004_-_Aquarium_Finisterrae.jpg

Détail de la bouche d’une holothurie, avec ses tentacules.

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/26/Holothuria_poli_Rab2011_a_3534.JPG/240px-Holothuria_poli_Rab2011_a_3534.JPG

Holothurie ensablée (Holothuria poli), une des espèces les plus communes de Méditerranée.

  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/48/Holothuria_tubulosa_Banyuls.jpg/240px-Holothuria_tubulosa_Banyuls.jpg

Holothuria tubulosa, autre espèce commune en Europe.